Confinement: faute d’équipements de protection, un syndicat policier appelle à ne pas verbaliser

528c2539e520cb8860f59da500f55

A Paris 150 points de contrôle sont tenus par la préfecture de police. – BFMTV

Plusieurs syndicats de police ont fait part de leur inquiétude devant le manque de moyens de protection pour les agents.

Le syndicat Unsa Police a appelé les policiers à ne pas effectuer de contrôles sur le respect des règles de confinement en l’absence de moyens de protection contre le coronavirus.

Dans un communiqué diffusé ce mardi dans la soirée et intitulé « droit d’alerte », le syndicat estime que « le ministère de l’Intérieur doit en sa qualité d’employeur protéger ses agents ». « Au ministère de l’Intérieur, ça tourne en rond, rien n’avance! C’est scandaleux! ».

Capture d’écran 2020-03-25 à 22.34.00« Pas de protection implique pas de contrôle, pas de verbalisation, pas d’accueil dans les services », prévient l’Unsa Police.

L’inquiétude des syndicats

Plusieurs syndicats de police ont fait part de leur inquiétude devant le manque de moyens de protection pour les agents. L’un d’eux, Alternative, a réclamé en outre la généralisation de l’instauration du couvre-feu.

Source et vidéo : BFMTV

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>