Benalla: le chef de la gendarmerie « assume » son grade dans la réserve

649997ac48180ad015e4fcd9cbfb9Richard Lizurey était interrogé ce mercredi 25 juillet par la commission d’enquête du Sénat à propos de l’affaire Benalla – FRANCOIS GUILLOT / AFP

Richard Lizurey a reconnu devant le Sénat sa responsabilité dans la nomination d’Alexandre Benalla au titre de lieutenant-colonel dans la réserve opérationnelle.

Auditionné devant la commission d’enquête du Sénat, le patron des gendarmes, le général Richard Lizurey, a défendu mercredi sa décision d’octroyer à Alexandre Benalla le grade de lieutenant-colonel spécialiste de la réserve opérationnelle dans la gendarmerie, arguant de l’ »expérience » de l’ex-conseiller du chef de l’Etat de dans la protection des personnalités. Le général ajoute qu’il a pris cette décision en son « âme et conscience » qu’il « l’assume », comprenant toutefois « la colère qu’elle a pu susciter »

« Ce n’était pas au titre de sa fonction qu’il a été recruté, mais au titre de son expérience » dans la protection des personnalités, a-t-il précisé, ajoutant que ce titre était « temporaire » et « ne lui permettait ni d’encadrer ni de commander ».

Alexandre Benalla avait donné « satisfaction »

Le patron de la gendarmerie ajoute qu’engagé dans la réserve opérationnelle de 2009 à 2015, dans le cadre d’un travail de sécurité publique général dans le département de l’Eure, Alexandre Benalla avait donné « satisfaction ».

Quant à l’épisode de tentative de fuite après un accident de la route, raconté par Arnaud Mntebourg, qui était à l’époque ministre du Redressement productif, Richard Lizurey affirme ignorer cette épisode et ne disposait d’ »aucune information négative » sur Alexandre Benalla au moment de prendre la décision de le nommer.

« Une décision personnelle que j’assume »

Questionné ensuite sur la vérification des antécédents d’Alexandre Benalla, le chef des gendarmes explique qu’elle avait eu lieu en 2009, au moment où Alexandre Benalla a rejoint la réserve, précisant qu’ »Au moment où il change de statut fin 2017, il n’est pas utile de refaire ce travail de criblage ».

L’Elysée a-t-il joué un rôle dans l’obtention de ce grade? « Non à aucun moment » tranche le général. « Personne ne m’a contacté et je n’ai contacté personne à l’Elysée. C’est une décision personnelle que j’assume », conclut-il.

Source : BFMTV

Lire également :
Le Parisien‏Compte certifié @le_Parisien

«Si M. #Benalla avait été un professionnel de la sécurité, il n’aurait pas maîtrisé ou tenté de maîtriser un individu de la manière dont il l’a fait le 1er mai», explique le colonel Lavergne, chef du GSPR http://www.leparisien.fr/politique/en-direct-affaire-benalla-les-hommes-de-la-securite-du-president-auditionnes-ce-matin-25-07-2018-7832727.php …

Capture d’écran 2018-07-28 à 20.27.45

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>