Bavure mortelle au Flash-Ball : 6 mois de prison avec sursis pour le policier

Bavure-mortelle-au-Flash-Ball-6-mois-de-prison-avec-sursis-pour-le-policierDevant le tribunal correctionnel de Marseille, le procureur avait récusé toute « légitime défense ». © BERTRAND GUAY / AFP

Le policier qui avait tiré une balle de Flash-Ball sur la poitrine d’un homme retranché à Marseille a été condamné à six mois de prison avec sursis.

C’est la première bavure mortelle au Flash-Ball répertoriée en France : un policier marseillais, qui avait tué en 2010 un homme de 45 ans lors d’une interpellation mouvementée, dans la première bavure mortelle avec cette arme répertoriée en France, a été condamné vendredi à 6 mois de prison avec sursis.

« Pas d’autre choix. » Récusant la thèse de la légitime défense avancée par le fonctionnaire de police, le procureur avait requis 18 mois de prison avec sursis à l’encontre du fonctionnaire de police, qui était jugé pour homicide involontaire.   »Je n’ai absolument pas tiré pour tuer », avait de son côté assuré le fonctionnaire à l’audience. Disant regretter « les tragiques conséquences de (son) tir », le gardien de la paix, qui exerce aujourd’hui dans les CRS, a dit n’avoir pas eu d’autre choix que de faire usage de cette arme, présentée comme non-mortelle.

« Il se montrait virulent face à nous. » Le fonctionnaire avait atteint au niveau du thorax, avec un projectile, Mustapha Ziani, un résident d’un foyer de travailleurs qui venait de blesser l’un de ses voisins à coups de couteau, s’était retranché dans sa chambre et avait jeté une tasse à la face du policier. Il était décédé le lendemain d’un arrêt cardiaque.

« Pour moi, quand j’ai tiré, la légitime défense était établie », a assuré le policier à la barre : « On savait qu’il y avait des couteaux qui traînaient, qu’il pouvait s’en servir. Il se montrait virulent face à nous. On a essayé de capter son regard, son attention, pour qu’il se calme et que la tension redescende ».

Source : Europe 1

Lire également : Europe1 - Manifestants blessés par des tirs de flash-ball : les trois policiers ont fait appel

Lire aussi : Europe1 – Manifestants blessés par des tirs de Flash-Ball : prison avec sursis pour trois policiers

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>