Arnaques à la mode : comment les éviter ?

137cd0ee-2ff7-44a6-a768-a9535a8335ac-3712441© DR

La gendarmerie du Loiret a mené une campagne de sensibilisation aux arnaques du moment sur sa page Facebook. France 3 vous retransmet les conseils à suivre pour éviter les ennuis.
Que l’on soit chez soi, au bord de la route ou à la sortie du magasin, il est possible que l’on soit confrontés à des arnaques. Pour éviter tout risque, la gendarmerie du Loiret a publié sur sa page Facebook les conseils à suivre selon la situation.

La fausse qualité

Vous êtes chez vous. Des individus se présentent en se faisant passer pour :

  •  des agents EDF (qui contrôlent l’installation électrique),
  • des plombiers ou des agents des eaux (parce que vous avez une surconsommation),
  •  une société en charge de contrôler les détecteurs de fumée,
  • des policiers (parce que vous avez pu être victime d’un cambriolage),
  • un voisin dont le chat vient de rentrer par votre fenêtre, etc.

Leur but est d’entrer chez vous et pendant que l’un vous occupe dans une pièce, l’autre fouille votre habitation. En cas de doute, la gendarmerie rappelle qu’il est conseillé de faire attendre la personne en dehors du domicile et de composer le 17.

Si vous avez peur qu’il s’agisse d’une arnaque aux faux policiers, il suffit de demander les cartes professionnelles. Les cartes en carton avec le drapeau tricolore n’existent plus depuis plusieurs années insiste la gendarmerie qui conclut : « Qui plus est, s’il s’agit de vrais policiers ou gendarmes, ils ne verront aucun inconvénient à ce que vous composiez le 17 !« 

L’arnaque au rétroviseur

Vous êtes sur la route. Un automobiliste vous accuse d’avoir cassé son rétroviseur et pour éviter les coûts d’assurance, il vous propose un « arrangement en liquide« , moins cher qu’un constat amiable avec franchise.

La gendarmerie alerte : « Même s’il insiste, surtout ne payez pas ! Si l’accident est avéré, rédigez un constat amiable. Si l’individu devient menaçant, composez le 17 ! »

Le bon samaritain

Vous sortez d’un magasin avec vos courses et, en arrivant à votre véhicule, vous constatez qu’un de vos pneus est à plat.

Un individu vous propose alors son aide mais il se peut que quelques instants plus tôt il vous ait crevé votre pneu. Attention, il se peut qu’un complice vous déleste de vos courses et de votre sac à main pendant qu’il vous parle.

Le coup de la panne

Vous êtes au bord de la route, un conducteur et sa famille vous font signe de vous arrêter, simulant une panne de leur voiture. Puis ils vous demandent de les aider financièrement.

Les conseils de la gendarmerie : « Surtout, ne leur donnez pas d’argent. Éventuellement contacter un dépanneur. En cas de doute, composez le 17. »

Pour se rendre sur la page facebook de la gendarmerie et consultez leurs conseils, cliquez ici.
Source : France TV Info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>