Les Forces armées ukrainiennes tirent sur la gare de Kramatorsk avec un missile Tochka U, faisant plus de 30 morts et 100 blessés

par Christelle Néant.

Le 8 avril 2022, les Forces Armées Ukrainiennes (FAU) ont tiré sur la gare de Kramatorsk, où se trouvait une grande quantité de civils cherchant à évacuer la ville, avec un missile Tochka U, faisant plus de 30 morts et 100 blessés. Sans surprise l’Ukraine et l’Occident essayent de faire porter la responsabilité de ce carnage à la Russie. Sauf qu’il y a un gros problème : la Russie n’utilise plus de missiles Tochka U depuis plusieurs années.

Le 8 avril vers 10 h 30 heure locale, alors que les habitants de Kramatorsk faisaient la queue à la gare pour évacuer la ville avant son encerclement complet, les Forces Armées Ukrainiennes ont lancé sur la zone un missile Tochka U à sous-munitions, provoquant un véritable bain de sang : plus de 30 morts et plus de 100 blessés.

Sans surprise, les autorités ukrainiennes ont essayé de faire porter le chapeau à la Russie, en prétendant d’abord qu’il s’agissait d’un missile Iskander.https://t.me/ConflictChronicles/917?embed=1Problème : les photos prises devant la gare de Kramatorsk par des habitants et immédiatement publiées ne laissent aucun doute, il ne s’agit absolument pas d’un missile Iskander, mais bien d’un Tochka U à sous-munitions, du même type que celui que les Forces Armées Ukrainiennes avaient tiré sur le centre-ville de Donetsk le 14 mars 2022.

Or, la Russie n’utilise plus de Tochka U depuis trois ans, car ces derniers ont été remplacés justement par les missiles Iskander. Les seuls pays qui utilisent encore les Tochka U sont l’Azerbaïdjan, l’Arménie, la Biélorussie, la Bulgarie, le Yémen, le Kazakhstan, la Syrie et… l’Ukraine !

D’ailleurs dans l’ouvrage de référence annuel « The Military balance » de 2020, on voit très clairement qu’il n’y a plus de Tochka U dans l’arsenal militaire russe.

Certaines personnes ont alors sorti des vidéos des déplacements d’équipement en prévision des exercices communs entre la Russie et la Biélorussie de 2022, et des articles couvrant ces mêmes exercices, pour prétendre que la Russie a bien des Tochka U puisqu’il y en avait dans ces exercices.

Sauf que les systèmes de missiles utilisés pour les exercices étaient biélorusses, et sont donc restés en Biélorussie. Et lors de ces exercices les lettres Z et V ont été utilisées pour marquer les différents équipements.https://t.me/warfakes/2060?embed=1De plus, sur la vidéo du transport d’équipement, on ne voit pas de missile sur le véhicule, ce qui indique qu’il ne s’agit peut-être même pas de Tochka U mais sûrement de systèmes de radar 1L268 Credo-1S dont le châssis est le même que celui du Tochka U (et du système de défense anti-aérienne OSA d’ailleurs) et dont l’antenne est enlevée pour le transport.

Et si on regarde l’orientation du missile une fois tombé au sol, sa tête se trouve au nord-est, et sa partie arrière au sud-ouest, ce qui indique que le missile a été tiré depuis cette direction. Ce qui correspond à la direction de Dobropolié, que le ministère russe de la Défense a indiqué comme étant l’endroit d’où le missile Tochka U a été tiré sur Kramatorsk par les Forces Armées Ukrainiennes. Or cette zone est sous contrôle ukrainien ! Dans cette direction là il n’y a aucune troupe russe à moins de 120 km (portée du Tochka-U).

Un autre petit détail attire l’attention : sur le missile il est écrit « pour les enfants ». Or, ceux qui ont pour habitude d’écrire ce genre d’horreurs sur les munitions, ce sont les Forces Armées Ukrainiennes, comme on peut le voir sur cette photo d’un soldat ukrainien du régiment Azov à côté d’obus sur lesquels est écrit « Le meilleur pour les enfants » ! Photo prise il y a déjà plus de six ans !

Enfin, si on regarde à qui profite un tel massacre, ce n’est clairement pas à la Russie. Si Moscou n’en avait rien à faire des civils, elle aurait bombardé l’Ukraine façon tapis de bombes et l’opération militaire serait déjà finie depuis longtemps. Comme nous l’ont dit les soldats de la RPD et les soldats tchétchènes à Marioupol, c’est l’utilisation des civils comme boucliers humains qui ralentit leur progression ! L’intérêt de la Russie et de la RPD c’est que les civils évacuent ! D’ailleurs la RPD a appelé les civils de Slaviansk et Kramatorsk à évacuer avant que l’encerclement ne soit complet afin d’éviter de servir de boucliers humains aux soldats ukrainiens.

La seule partie au conflit qui bénéficie de ce massacre c’est l’Ukraine, qui en effrayant les habitants de Kramatorsk, essaye d’empêcher leur évacuation. Car moins il y a aura de boucliers humains à Kramatorsk et plus vite les Forces Armées Ukrainiennes seront vaincues ! Et plus les médias et les gouvernements occidentaux ferment les yeux sur les crimes de guerre commis par Kiev, et les attribuent faussement à la Russie, et plus ces provocations sanglantes vont se multiplier, puisque l’Ukraine bénéficie d’une impunité totale. Je rappelle à ces gens que cela n’est ni plus ni moins que de la complicité de crimes de guerre…

Christelle Néant

Source : ns2017

Répondre à DanyW Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.