Le gouvernement français recrute dans la « Garde Nationale ukrainienne » pour les futurs gendarmes en France

Des membres de la Garde Nationale Ukrainienne sont recrutés pour servir dans la gendarmerie française , alors que cette Garde Nationale a des nazis dans ses rangs (dont Azov / Corps National)et qu’ elle participe à des crimes contre l’humanité sur la population du Donbass.

Le colonel Jean-Luc Lomon, Attaché des forces de l’ordre de l’Ambassade de la République française en Ukraine, est arrivé à l’Académie nationale de la Garde nationale d’Ukraine. Pour la troisième fois, il passe un examen pour obtenir un brevet militaire en français pour les membres de la Garde nationale.

Cette fois, 21 militaires ont voulu tester leurs connaissances : 15 cadets de la Faculté des sciences humaines, 6 officiers des unités militaires de la Garde nationale, dont 3 suivent des cours intensifs à l’Académie.

« C’est ma sixième visite à l’Académie nationale. Une telle régularité montre qu’un travail fructueux s’accomplit entre nos pays. Preuve de notre coopération, la formation des militaires de la gendarmerie française et l’implication de locuteurs natifs dans les cours avec les cadets de l’Académie. Je suis très heureux de voir que le nombre de personnes qui étudient le français à l’Académie augmente et que la qualité des connaissances augmente chaque année. La coopération internationale en Ukraine se développe rapidement et c’est la Garde nationale qui devrait devenir la base pour construire une structure de maintien de l’ordre solide, tenant compte de l’expérience internationale moderne» , a déclaré le colonel Jean-Luc Lomon.

L’examen de français comportait deux parties : écrite et orale. Au cours de la première étape, les officiers et les cadets ont effectué des tâches d’écoute, de lecture et d’écriture. La deuxième partie, la plus importante, s’est déroulée sous forme d’entretien. Au cours de celle-ci, les militaires ont montré leurs compétences en communication.

«J’ai étudié le français à l’école. Après être entré à l’Académie, j’ai continué à l’étudier, même si j’avais le choix de choisir l’allemand. J’ai passé l’examen de français pour la première fois. Bien sûr, ce n’était pas facile, mais j’ai étudié toute l’année et je me suis sérieusement préparé à ce test. Après tout, avoir un niveau élevé de maîtrise du français ouvre maintenant une opportunité extraordinaire : un voyage en France et des études à l’école de la gendarmerie. Je me suis fixé un objectif, entrer dans les trois premiers candidats aux études en République française» , a déclaré la cadette Diana Krainova.

Il est à noter que les résultats de cet examen seront pris en compte lors de la sélection des candidats à l’Ecole de Gendarmerie.

Département des relations internationales, de l’information et de la communication à NSU.

Source : nangu.edu.ua/

Auteur : Lopez Guillaume

Source : News Front

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.