Week-end du 14 juillet : les contrôles de gendarmerie vont s’intensifier

Des opérations seront menées dans toute la Nièvre à toute heure du jour ou de la nuit. - GOBEROT  Daniel

Pendant tout ce week-end du 14 juillet, synonyme de fort trafic, les gendarmes vont occuper massivement le bord des routes. Alcool, vitesse, drogue et autres imprudences au volant seront traqués.

«Nous allons occuper le terrain pour que tout le monde rentre à la maison ou parte en vacances dans les meilleures conditions possibles. »

Le message du capitaine Hervé Rouzier, le commandant de l’Escadron départemental de Sécurité routière (Edsr) du groupement de gendarmerie a l’avantage d’être clair. Dès aujourd’hui et jusqu’au terme de ce week-end du 14 juillet, les militaires seront massivement postés sur le bord des routes, radars jumelles devant les yeux ou embarqués dans le coffre des voitures banalisées, et appareils de dépistage d’alcoolémie et de drogue en main.

Tous les axes petits ou grands

« Nous allons mener une grande campagne de contrôles. » Tous les axes, petits ou grands, dans toute la Nièvre, seront placés sous la haute surveillance des unités de gendarmerie fortement mobilisées. Trois jours durant, « surtout samedi », les radars vont traquer les chauffards.

Procès-verbaux dans la boîte aux lettres garantis pour les uns, interceptions immédiates pour d’autres avec risque de suspension de permis de conduire – sur-le-champ – si la vitesse relevée est supérieure de plus de 40 km/h à la vitesse maximale autorisée. Trois jours durant également, « mais principalement en soirée et la nuit », les contrôles de l’imprégnation alcoolique et anti-drogue vont se compter par dizaines. Notamment à la sortie des discothèques et des bals populaires dans les communes.

Ludovic Pillevesse

Source : Le JDC.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *