Vouvray : la maire défend sa gendarmerie

5a99fc7b499a4581248b45ceBrigitte Pineau hier sur le site en friches destiné à la gendarmerie, route de Monnaie.
© Photo NR

La maire de Vouvray ne veut pas que « sa » gendarmerie parte de l’autre côté du fleuve, sur Montlouis, alors que son déménagement est programmé sur un autre terrain de sa commune. Un transfert qui crée la polémique (lire NR de jeudi 1er mars, P5).
L’actuelle gendarmerie est en bord de Loire à l’entrée du bourg depuis quarante ans. La future irait s’installer (à la mi-2019 si tout va bien) sur des friches viticoles (depuis l’après-guerre) sur les hauteurs du village au lieudit Les quarts de la Gaudrelle : « Un projet mené avec Val Touraine habitat, pour quatorze pavillons, quatorze familles de gendarmes, plus l’accueil, sur 6.500 m2 » souligne la maire.
Brigitte Pineau voit ses opposants s’élever contre ce projet car il est situé en AOC. Elle refuse cette critique : « Le terrain est en friches, répète-t-elle, et nous sommes justement en cours de constitution d’un dossier ZAP (zone agricole protégée) pour protéger tout notre vignoble durant les trente ans à venir. Nous allons même déclasser 5.000 m2 de terrains constructibles pour protéger notre territoire. Mais pour la gendarmerie, c’est autre chose, et c’est déjà engagé. Ce sont les autorités de la gendarmerie qui décident, en fonction de leurs contraintes de sécurité, pas nous. »

Source : La Nouvelle République

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.