Violences envers sa compagne : «Je vais t’égorger comme les terroristes»

201810202297-fullViolences envers sa compagne : «Je vais t’égorger comme les terroristes»

Incarcéré depuis son arrestation, il y a un mois de cela, Karim A., un ressortissant Tunisien de 34 ans, habitant à Caussade, a eu le temps de réfléchir à son coup de sang contre sa compagne ainsi que des outrages et violences commises contre les gendarmes venus le calmer.

Le 17 septembre dernier à Bioule, au domicile de la mère de sa compagne, Karim «a pété les plombs en voyant un texto d’un ami», témoigne la femme battue.

Alcoolisés, le ton va vite monter. «Il a balancé la télé au sol, j’ai pris des coups. Il m’a tiré par les pieds, je me suis réfugié dans les toilettes», poursuit la mère de famille parvenant à joindre les gendarmes avec son téléphone portable. «J’étais sous l’emprise de l’alcool : j’ai envie de me soigner», répète le mis en cause déjà condamné par défaut pour des violences conjugales et des menaces de mort. «C’est après que vous avez insulté, menacé un gendarme», indique le président Lenfantin reprenant les termes exacts proférés par le détenu. «Tu n’aimes pas les Arabes, je vais t’égorger, toi et ta femme, comme les terroristes (sic)». Des mots qui étaient suivis plus tard par une bousculade contre le même gendarme. En garde à vue, le mis en cause dégrade aussi sa geôle en dessinant un drapeau Tunisien sur le mur. «J’étais dans un trou noir», se défend Karim avant d’encaisser les réquisitions à 12 mois assortis de 6 mois de sursis avec mise à l’épreuve (SME). «C’est un dossier isolé, il a problème d’alcool», plaide son avocate, Me Imane Krimi ayant tenté avant de soulever une nullité de procédure que le tribunal n’a pas retenue. «Il a déjà fait un mois de détention, il a un appartement, il va retrouver un travail», assure l’avocate confirmant que son client ne reverra plus son ex-compagne. Le tribunal va dans son sens en condamnant le prévenu à 8 mois dont 6 mois SME, soit 2 mois ferme avec maintien en détention.

Source : La Dépêche

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.