Vigie 69 : référents citoyens et gendarmes main dans la main

Une vaste opération de sécurité routière et de contrôle des flux était organisée ce mercredi 8 novembre par la compagnie de gendarmerie de Villefranche. 80 gendarmes et près de 400 référents citoyens étaient sollicités.

Grosse opération de contrôle des flux et de sécurité routière de la Compagnie de Gendarmerie de Villefranche-sur-Saône : 80 militaires sur les routes mercredi 8 novembre entre 17 et 19 heures et 400 référents citoyens aux aguets dans leurs communes respectives.  Photo Christelle LALANNE

Grosse opération de contrôle des flux et de sécurité routière de la Compagnie de Gendarmerie de Villefranche-sur-Saône : 80 militaires sur les routes mercredi 8 novembre entre 17 et 19 heures et 400 référents citoyens aux aguets dans leurs communes respectives. Photo Christelle LALANNE

Mercredi 8 novembre, 17 h 02, un référent citoyen de la commune d’Anse appelle la gendarmerie. Il vient de voir un fourgon blanc, qui lui semble suspect, dans son secteur. Instantanément, le référent est identifié et localisé : les gendarmes savent donc où se diriger. L’hélicoptère de la gendarmerie participe lui aussi à ce vaste contrôle de sécurité routière qui a lieu dans l’ensemble du Beaujolais. Il peut donc poursuivre le fourgon indiquant sa position aux gendarmes sur route. Quand ces derniers interceptent le fourgon, il ne s’agit en fait que d’un livreur : « Mais ce n’est pas grave du tout » indique le Commandant de la compagnie de Villefranche, Lionel André « le but est de lever un doute, on y va, on contrôle. Nous répondons à 100 % aux alertes des référents citoyens du Beaujolais » précise-t-il.

« 400 en tout sur le territoire », se félicite Pierre Castoldi, sous-préfet de Villefranche-sur-Saône sont désormais actifs sur le territoire Beaujolais (lire par ailleurs), qui salue « la démarche citoyenne ». Tous ont d’ailleurs été sollicités pour être « plus vigilant que vigilant » ce mardi soir. Les contrôles routiers peuvent en effet inciter les conducteurs à emprunter des chemins différents… et s’ils sont mal intentionnés à réaliser leurs repérages pour de futurs larcins.

379 permis suspendus depuis le début de l’année

Surtout, précise Pierre Castoldi, « il y a toujours une recrudescence de la délinquance, avec le changement d’heure. Rendre visible la gendarmerie sur le territoire est donc très important ». Si les cambriolages s’avèrent plus nombreux en cette période, n’en reste pas moins que sur les routes, le bilan n’est pas toujours au beau fixe. « Depuis le début de l’année, j’ai procédé à la suspension de 379 permis de conduire. Beaucoup concernaient alcool et stupéfiants. »

Le maillage réalisé ce mercredi soir par les 80 gendarmes de la compagnie, renforcés par le Peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie, l’hélicoptère et la brigade cynophile aura permis de procéder au contrôle de 207 véhicules. (lire ci-dessous). Surtout se félicite le Commandant André « aucun acte de délinquance n’a été commis durant les deux heures de l’opération. »

« Il faut rester discret et ne jamais se mettre en danger »

Photo Christelle LALANNE
Photo Christelle LALANNE

Pascal Ferrand Référent citoyen à Denicé

« Vis-à-vis des cambriolages, j’ai senti en moi comme une responsabilité citoyenne. Aussi lorsque la mairie et la gendarmerie ont fait un appel à bénévoles pour devenir référents citoyens à Denicé, je me suis dit pourquoi pas. Retraité depuis un an, j’ai un peu de temps. Après une première formation au printemps à Saint-Georges-de-Reneins, nous avons appris à repérer les comportements anormaux et surtout à décrire quelqu’un (en commençant toujours par les pieds !). Nous ne sommes pas assermentés donc notre rôle n’est absolument pas d’intervenir si nous sommes témoins d’un fait divers. Mais notre aide est précieuse si nous réussissons à noter une plaque d’immatriculation, une marque de voiture. L’essentiel est de savoir rester discret et ne jamais se mettre en danger. De plus nous devons faire de l’information pas de la délation.

Pour la Toussaint, par exemple, nous avions pour mission de faire un peu de prévention, aux abords des cimetières, d’inciter les gens à ne pas laisser manteaux et sacs dans les voitures au moment d’aller porter les fleurs.

Quand on est référent citoyen, nous ne vivons plus de la même façon. On est plus attentif quand on va chercher son pain ou que l’on rentre tard en soirée. A Denicé, nous sommes 18 référents, des femmes, des hommes de tous âges. »

Repère

207

Véhicules contrôlés lors de l’opération

219

Personnes contrôlées

16

Infractions relevées (conduite sous alcool et stupéfiants, détention de stupéfiants, téléphone au volant, feux rouge grillés…)

0

Acte de délinquance commis durant les 2 heures de l’opération.

Christelle Lalanne

Source : Le Progrès

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.