VIDEO. Loi travail : un lycéen mis en examen pour tentative d’homicide sur un policier

Nantes (Loire-Atlantique), le 3 mai 2016. Un lycéen a été mis en examen samedi pour tentative d'homicide sur un policier lors des manifestations contre la loi travail.

Nantes (Loire-Atlantique), le 3 mai 2016. Un lycéen a été mis en examen samedi pour tentative d’homicide sur un policier lors des manifestations contre la loi travail. Capture d’écran YouTube

Un lycéen de 18 ans a été mis en examen ce samedi à Rennes (Ille-et-Vilaine), pour «tentative d’homicide sur personne dépositaire de l’autorité publique», rapporte France Bleu Loire-Océan.

Le jeune homme, au casier judiciaire vierge, a été placé en détention provisoire et risque un jugement devant une cour d’assises.

«C’est un signal qu’on attendait» a réagi ce dimanche sur France Info Thierry Spitz, représentant du syndicat Alliance Police dans les Pays de la Loire, après cette mise en examen. «Cela fait deux mois que les manifestations ont commencé et que les forces de l’ordre subissent des agressions répétées et multiples»  poursuit-il. «C’est un signal extrêmement fort de nos autorités aussi bien politiques que judiciaires qui vient d’être donné et cela va dans le bon sens pour nous si on veut endiguer ce phénomène» insiste Thierry Spitz.

Le lycéen est accusé d’avoir participé au lynchage d’un policier lors d’une manifestation contre la loi travail. Les faits remontent au 3 mai dernier lors d’un rassemblement à Nantes (Loire-Atlantique). Plusieurs centaines d’opposants à la loi travail, 700 au plus fort selon la police, s’étaient affrontés aux forces de l’ordre. Au fil de la manifestation, plusieurs échanges de projectiles et gaz lacrymogènes ont eu lieu avec les forces de l’ordre. Lors de ces heurts, le jeune homme s’en serait pris avec plusieurs autres individus à un commandant de police qui s’était retrouvé isolé. Il était tombé en recevant un coup porté par derrière. Frappé à coups de barre de fer alors qu’il était à terre, le policier avait été conduit à l’hôpital. Il était ressorti de l’hôpital avec le nez cassé et une quinzaine de points de suture sur la tête et le visage.

VIDEO. Nantes : un policier blessé à la tête pendant la manifestation du 3 mai (Presse Océan)

Selon Stéphane Léonard, secrétaire du syndicat Unité Police en Loire-Atlantique, interrogé sur France Info on est passé ce jour là «à côté d’un drame.»

AUDIO. Stéphane Léonard, secrétaire du syndicat Unité police en Loire-Atlantique (France Info)

Le lycéen a été interpellé jeudi dernier, lors d’une autre manifestation, indique France Bleu Loire-Océan qui précise que des analyses sont en cours notamment sur la barre de fer utilisée par les agresseurs. Par ailleurs, d’autres interpellations pourraient avoir lieu dans cette affaire du lynchage du policier. Le lycéen, lors de son audition, nie avoir frappé le policier et reconnaît simplement l’avoir fait tomber à terre.

Bernard Cazeneuve vient saluer les forces de l’ordre

Ce samedi, à Rennes, les forces de l’ordre ont empêché samedi quelque 700 manifestants de défiler dans le centre de Rennes pour protester contre «les violences policières» et la ville était samedi soir sous haute surveillance au lendemain d’une soirée de dégradations commises par environ 300 casseurs.

Bernard Cazeneuve, le ministre de l’Intérieur, a fait un déplacement ce dimanche matin à Rennes. Il a rencontré les élus et apporter son soutien aux forces de l’ordre confrontées à des manifestations parfois violentes et à des casseurs ces derniers jours dans la capitale bretonne. Bernard Cazeneuve a également rencontré policiers et gendarmes mobiles mobilisés sur les manifestations, en présence de la maire Nathalie Appéré. «Les forces de l’ordre se trouvent en butte avec des groupes d’une extrême violence qui ne sont pas là pour exprimer leurs revendications (…) mais qui sont là pour casser, pour détruire, pour exprimer la haine de l’Etat et des institutions», a déclaré le ministre de l’Intérieur.

Le ministre de l’Intérieur a également annoncé l’affectation prochaine de 88 policiers supplémentaires en Ille-et-Vilaine.

VIDEO. Rennes : les casseurs saccagent vendredi soir les commerces du centre-ville (i>Télé)

Source : Le Parisien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.