VIDEO. Alès: Un commandant de gendarmerie condamné pour violence sur des manifestants

JUSTICE Elus, personnes âgées et enfants manifestaient pacifiquement en bloquant le petit train à vapeur des Cévennes. Le militaire les avait gazés à quinze centimètres du visage…

Les images montrent le commandant de gendarmerie en train d'asperger du gaz lacrymogène dans le visage de manifestants pacifiques
Les images montrent le commandant de gendarmerie en train d’asperger du gaz lacrymogène dans le visage de manifestants pacifiques – Capture d’écran Youtube
La chambre militaire du tribunal correctionnel de Marseille a condamné un capitaine de gendarmerie à quatre mois de prison avec sursis. Il lui est reproché d’avoir fait preuve de violence gratuite en gazant des personnes qui manifestaient pacifiquement en bloquant la voie de chemin de fer d’Anduze pour protester contre la fusion forcée de petites communes des Cévennes à la communauté d’agglomération d’Alès. Les faits s’étaient déroulés en 2011.

Des personnes âgées, des enfants, des élus…

Les images le montrent en train de projeter du gaz lacrymogène dans le visage de manifestants à une quinzaine de centimètres de distance. Les images le montraient ensuite en train d’assener un violent coup à un homme déjà maîtrisé par trois gendarmes.

Le chef d’escadron avait tenté de se justifier en invoquant le caractère houleux de la manifestation quand ses subordonnés et les images témoignaient d’un climat bon enfant. Des personnes âgées, des enfants et des élus participaient à cette manifestation non autorisée. « Vous n’avez pas supporté que cette poignée de retraités et d’enfants défient votre petite personne », avait asséné le procureur Olivier Sabin à l’audience. Seize personnes, dont dix élus, avaient porté plainte.

Source : 20 Minutes

Rappel des faits en 2011, la vidéo des évènements :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.