Verneuil-sur-Avre : Un nouveau patron pour la gendarmerie

La Communauté de brigades de gendarmerie a un nouveau chef. Le lieutenant Kieran Zago a pris ses fonctions, la semaine dernière, succédant ainsi au capitaine Pierre-Jean Le Floch.

Le lieutenant Kieran Zago a pris ses fonctions la semaine dernière -
Le lieutenant Kieran Zago a pris ses fonctions la semaine dernière –

C’est le baptême du feu en quelque sorte pour le nouveau patron des militaires du secteur vernolien puisque c’est son premier poste.

Fraîchement sorti de l’école des officiers de Melun, Kieran Zago, 25 ans, dit avoir choisi Verneuil-sur-Avre pour commencer sa carrière dans sa région de naissance.

Natif de la région rouennaise, Kieran Zago a en effet grandi à Mont-Saint-Agnan. Le bac S en poche avec mention Très bien en juin 2009, le jeune homme intègre Sciences Politiques d’Aix-en-Provence après une année d’histoire à la Sorbonne. Quatre ans plus tard, il en sort diplômé avec, en prime, un master 2 de Politiques comparées et affaires publiques.

Sa passion pour les questions liées à la défense et à la sécurité intérieure l’amène alors à passer avec succès en 2014 le concours d’entrée à l’école des officiers de la gendarmerie nationale. Là encore, deux ans plus tard, Kieran Zago en sort diplômé avec, en plus, un MBA, Master of business administration, option Security management.

Proximité

Pendant sa formation d’élève officier, le jeune homme a fait le choix de commander une unité de gendarmerie car, assure-t-il, « c’est un échelon de proximité et j’aime par-dessus tout le contact avec les élus et la population ». Il est ainsi sur la même ligne que son prédécesseur qui pensait exactement la même chose !

Et il reconnaît que sa satisfaction fut grande de pouvoir choisir la gendarmerie vernolienne comme première affectation, « le seul poste proposé en Normandie ». L’occasion pour lui de rester proche de sa famille, répartie entre les régions rouennaise et ébroïcienne.

Quant à la ville de Verneuil proprement dite, il avoue son plaisir de découvrir, « une cité pleine de charme ». Concernant son maire qu’il a déjà rencontré, Yves-Marie Rivemale, l’officier le perçoit comme « un élu très humain et impliqué dans la sécurité de sa commune ».

Dosage idéal

S’agissant de l’unité, le lieutenant la connaît déjà un peu puisqu’il y a passé un mois en mai dans le cadre de son stage de fin d’école auprès du patron de l’époque, Pierre-Jean Le Floch. Il la juge comme une communauté de brigades (avec Breteuil et Rugles) très active, vu sa situation géographique : proche de Paris, au carrefour de plusieurs régions et départements puis à proximité de la RN 12 et de la route de L’Aigle, deux axes très fréquentés.

La tâche ne semble pas pour autant impressionner l’officier qui assure pouvoir compter sur ses chefs d’unités, l’adjudant-chef Mutricy pour Verneuil, l’adjudant-chef Clément pour Breteuil (également adjoint du lieutenant) et l’adjudant Dejardin pour Rugles. Sans oublier tous les autres membres de la communauté composée à ses yeux d’hommes et de femmes « motivés et compétents ». Une communauté comptant également des militaires « jeunes et expérimentés », le dosage idéal pour bien travailler.

Enfin, l’officier – par ailleurs passionné de culture et de sport à ses heures libres – tient à faire passer un message aux habitants : « qu’ils n’hésitent pas à nous faire remonter des informations s’ils sont témoins de comportements, individus ou véhicules suspects, car la résolution de nos enquêtes passe par le renseignement ». Ayez donc l’œil !

Bernard Geffroy

Source : Le Réveil Normand

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.