Vaucluse : un couple tente de kidnapper une lycéenne

Contrôles de gendarmerie. Photo D.R.

INFO MÉTROPOLITAIN. Une enquête de gendarmerie est actuellement diligentée par le groupement du Vaucluse, après une tentative d’enlèvement d’une mineure à Apt. L’affaire est prise très au sérieux par les enquêteurs des brigades de recherches d’Apt et de Pertuis.

Les faits remontent à vendredi, vers 7h. Comme chaque jour de la semaine, une adolescente de 16 ans qui vit chez ses parents dans le quartier de la Gare, à Apt attendait le bus scolaire, seule, près de l’arrêt des cars de l’avenue Victor-Hugo -la route d’Avignon- pour se rendre au lycée Charles-de-Gaulle, quand une voiture -une Clio- s’est arrêtée à sa hauteur.

Selon nos informations, le conducteur et sa passagère ont ouvert la portière avant droite pour contraindre la lycéenne à grimper immédiatement à l’arrière. Méfiante, elle a refusé. Le conducteur, furax lui aurait lancé sur un ton menaçant : « Tu verras, je vais revenir seul, sans ma copine et crois-moi je t’emmènerais avec moi ». Puis, le couple a aussitôt quitté les lieux en voyant arriver le bus.

Elle note des détails importants

L’adolescente a eu la présence d’esprit de relever de nombreux détails et indices de la voiture et des deux occupants, qu’elle a communiqués au chauffeur du car scolaire pour qu’il les notent.

C’est lui qui a alerté les gendarmes dès qu’il a déposé la lycéenne devant l’établissement scolaire, des gendarmes qui ont dressé dans les minutes qui ont suivi des barrages routiers sur tous les axes autour d’Apt, en vain.

Lui, 40 à 50 ans, elle, la trentaine

Entendue longuement, la lycéenne a pu donner une description complète du conducteur -un homme typé de 40 à 50 ans- et de sa passagère, plus jeune qui aurait une trentaine d’années. Et confirmer tous les éléments matériels relevés avant le départ du couple.

La gendarmerie prend le témoignage de l’adolescente très au sérieux et mène actuellement des investigations pour identifier les inconnus. Pour déterminer surtout quelle était leur motivation en kidnappant cette mineure.

Les enquêteurs vérifient si d’autres agissements similaires ont été signalés dans le Vaucluse ou des départements limitrophes, notamment dans le Gard.
Source : e-Métropolitain

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.