Vannes. Un policier sauve une petite fille de l’incendie d’une maison en allant la chercher à l’étage

d7dd0a8bb8428b470d5d1d023f9f7ae9-vannes-un-policier-sauve-une-petite-fille-d-un-incendieLe policier a brisé la fenêtre située à l’étage pour sauver la petite fille prisonnière de la fumée et des flammes. | MAËL FABRE

Un policier a sauvé d’un incendie vers 6 h ce vendredi 24 août 2018 une petite fille de 4 ans, bloquée à l’étage d’un pavillon dans le quartier de Conleau à Vannes. Blessé lors de son acte de courage, il a été hospitalisé. L’enfant et sa mamie de 68 ans, incommodées par les fumées, ont également été prises en charge par les pompiers.

« J’ai entendu sonner à la porte. Je me suis aperçu qu’il y avait de la fumée et des flammes au niveau de l’escalier » témoigne André, encore sous le choc. C’est vers 6 h ce vendredi 24 août 2018 qu’un incendie s’est déclaré dans un pavillon rue Jean-Baptiste-Carpeaux, dans le quartier de Conleau, à Vannes.

Une patrouille de police qui sillonnait le quartier à ce moment est rapidement intervenue. « Le policier m’a formellement interdit de tenter de monter à l’étage où se trouvait ma petite-fille de 4 ans dans sa chambre », souligne André.

Il attrape une échelle et grimpe

Rapidement, l’un des policiers se saisit d’une échelle et d’une masse prêtées par un voisin. Il grimpe par l’extérieur au niveau de la fenêtre de toit qui donne sur la chambre et réussit à briser le verre de sécurité.

c490853a14e86e871abefd2d0b3bc2ff-vannes-un-policier-sauve-une-petite-fille-de-l-incendie-d-une-maison-en-allant-la-chercher-l-etageL’intérieur de la chambre dans laquelle se trouvait l’enfant. | DR

Il a pris la petite fille dans les bras, non sans se blesser lui-même, lors de cette intervention. Vingt-cinq pompiers sont intervenus sur le sinistre. Ils ont pris en charge le policier qui s’est coupé et a dû être recousu ce matin à l’hôpital de Vannes. La mamie, âgée de 68 ans, et la petite fille de 4 ans, incommodées par les fumées ont été également hospitalisées. L’origine de l’incendie serait due à la chaîne hi-fi positionnée sous l’escalier.

Très ému, André notait vers 8 h, à l’issue de l’intervention : « J’ai remercié chaleureusement les pompiers et le policier. Je le ferai encore et j’entends bien rencontrer le policier pour lui dire toute ma gratitude. »

Source : Ouest-France

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.