Une véritable bombe : Aux États-Unis le CDC ne reconnaît plus le test PCR comme une méthode valide pour détecter les « cas confirmés de Covid-19 »

Nicole Delépine

[Source : mondialisation.ca]

Par Prof Michel Chossudovsky

« Le test PCR est un processus. Il ne vous dit pas que vous êtes malade ». 

Dr. Kary Mullis , lauréat du prix Nobel et inventeur de la RT- PCR, décédé en août 2019.

« Cette utilisation abusive de la technique RT-PCR est employée comme une stratégie implacable et intentionnelle par certains gouvernements, appuyés par des conseils scientifiques de sécurité et par les médias dominants, pour justifier des mesures excessivescomme la violation d’un grand nombre de droits constitutionnels (…) sous prétexte d’une pandémie qui se base sur un nombre de tests RT-PCR positifs, et non sur un nombre de malades réels » 

Dr Pascal Sacré, médecin belge spécialisé en soins intensifs et analyste réputé en santé publique.

Résumé

Une preuve accablante [Smoking Gun] : le CDC déclare que le test PCR est invalide. 

Il ne fait pas la différence entre le Covid-19 et la grippe saisonnière. 

Il ne détecte ni identifie le SARS-CoV-2 et ses variants.

Si le test PCR est invalide comme le confirme le « Horse’s Mouth « , la « vérité sort de la bouche du cheval » : (c’est-à-dire le CDC),

Les 260 millions de soi-disant « cas confirmés de Covid-19 » collectés et compilés dans le monde depuis le début de la prétendue pandémie n’ont aucun sens.

Il n’y a pas de pandémie. 


Au cours des dix prochains jours, le test RT-PCR aux États-Unis sera déclaré invalide ?

Dans une décision explosive, les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) ont retiré le test PCR insidieux en  tant que méthode valide pour détecter et identifier le SRAS-CoV-2. 

« Après le 31 décembre 2021, le CDC retirera la demande à la Food and Drug Administration (FDA ) des États-Unis d’autorisation d’utilisation d’urgence (EUA) du panel de diagnostic RT-PCR en temps réel du CDC 2019-Novel Coronavirus (2019-nCoV), le test introduit pour la première fois en février 2020 pour la détection du SARS-CoV-2 uniquement. »

En vue de ce changement, le CDC recommande aux laboratoires cliniques et aux sites de test qui ont utilisé le test CDC 2019-nCoV RT-PCR de sélectionner et de commencer leur transition vers un autre test COVID-19 autorisé par la FDA.

Le CDC encourage les laboratoires à envisager l’adoption d’une méthode multiplexée pouvant faciliter la détection et la différenciation des virus du SRAS-CoV-2 et de la grippe. De tels tests peuvent faciliter la poursuite des tests pour la grippe et le SRAS-CoV-2 et peuvent économiser du temps et des ressources à l’approche de la saison de la grippe. Les laboratoires et les sites de test doivent valider et vérifier le test sélectionné dans leur établissement avant de commencer les tests cliniques. (c’est nous qui soulignons)

Il leur a fallu près de deux ans pour reconnaître que le test PCR est défaillant et invalide.

Lisez attentivement, ce que cette directive du CDC admet, c’est que le test PCR ne peut pas différencier entre les « virus du SRAS-CoV-2 et de la grippe » . Nous le savions depuis le début.

Cet avis du CDC émis en juillet 2021 doit être appliqué au cours des de la prochaine semaine jusqu’à l’échéance du 1er janvier 2022.

Sera-t-il réalisé ?? Visiblement, il n’y a pas de transition vers « un autre test Covid-19 autorisé ».

Le confinement de Noël Covid-19 Omicron

POURQUOI le CDC attend-il jusqu’au 31 décembre 2021 pour imposer la suspension du test PCR invalide et erroné ?

La grippe saisonnière qui débute en octobre a contribué à augmenter le nombre de cas dits de « cas confirmés de Covid-19 ».

Et dans les développements récents, ces cas positifs par PCR sont systématiquement classés dans la catégorie   « Cas confirmés du variant Covid-19 Omicron ». C’est aussi une période de l’année où les gens attrapent un rhume corona qui se traduit souvent par un PCR positif.

Ce mouvement à la hausse des cas positifs à la PCR est maintenant  utilisé par des politiciens corrompus pour soutenir la campagne de peur d’Omicron ainsi que pour imposer le « Le confinement de Noël Covid-19 ». 

Des millions de personnes dans le monde font la queue pour être testées ainsi que vaccinées pour « se protéger » contre le SARS-CoV-2 (qui ne peut en aucun cas être identifié par le test PCR).

Cela signifie un Mea Culpa . Une reconnaissance tacite par le CDC et la FDA que toute la base de données générée par le test PCR est invalide.

Il y a près d’un an, en janvier 2021, l’OMS remettait en cause la validité du test PCR qu’elle avait elle-même proposé comme moyen de détecter et d’identifier le SARS-CoV-2 au début de la prétendue pandémie en janvier 2020.

La base de données de la pandémie présumée de Covid-19

Plusieurs milliards de personnes dans plus de 190 pays ont été testées (ainsi que retestées) pour Covid-19 à l’aide du test PCR qui est défectueux et invalide.

Nous parlons d’environ 260 millions de prétendus « cas confirmés de Covid-19 » (PCR positifs) au niveau mondial. 

La pandémie aurait causé plus de 5 millions de décès liés au Covid-19.

Ce sont des nombres absurdes et sans signification. C’est un grand mensonge. 

Et cette base de données sert à justifier l’imposition du « virus tueur » à ARNm du Covid-19, sans parler du « passeport vaccinal ». 

Gardez à l’ esprit, en ce qui concerne les développements récents,  le test PCR est fréquemment  utilisé pour prétendument  « identifier » les variants dont le Delta et l’Omicron , qui est une impossibilité, ainsi qu’un mensonge.

Un non-sens scientifique. Les cas positifs par PCR (qui, selon le CDC, pourraient être le résultat d’une grippe saisonnière) sont désormais systématiquement attribués au variant Omicron :

« La décision du gouvernement de réimplémenter la nécessité d’un test PCR pour toutes les personnes arrivant au Royaume-Uni de l’étranger le deuxième jour, avec auto-isolement jusqu’à ce qu’un test [PCR] négatif soit signalé, bien que frustrante pour ceux qui voyagent, est essentielle afin d’identifier rapidement les cas d’infection par le variant Omicron et de mettre en œuvre un isolement rapide et une recherche ciblée des contacts pour limiter la propagation du variant au Royaume-Uni. » 

(italique ajouté, Guardian , 27 novembre 2021)

Les responsables de la santé de la Nouvelle-Galles du Sud, en Australie , ont commencé des tests urgents après que deux personnes arrivées sur un vol en provenance d’Afrique australe pendant la nuit ont été testées positives au coronavirus , [test PCR] (Reuters 27 novembre 2021, emphase ajoutée).

Sans le test PCR (catégorisé invalide), les mandats de Noël Covid n’ont aucune légitimité

Vérité accablante [Smoking Gun] : le CDC déclare que le test PCR est invalide. 

Il ne fait pas la différence entre la Covid-19 et la grippe saisonnière. 

Il ne détecte ni identifie le SARS-CoV-2 et ses variants.

Si le test PCR est invalide comme le confirme le « Horse’s Mouth » [la vérité sort de la bouche du cheval] : (c’est-à-dire le CDC), les 260 millions de soi-disant « cas confirmés de Covid-19 » collectés et compilés dans le monde depuis le début de la prétendue pandémie n’ont aucun sens.

Il n’y a pas de pandémie. 

Et les résultats des nombreux tests PCR effectuées dans les derniers mois ont contribué à alimenter la campagne de peur en vue de justifier le vaccin tueur et le confinement de Noël. Crime contre l’humanité ?

Pour plus de détails voir :

Fausse science, données invalides : il n’y a rien de tel qu’un « cas confirmé de Covid-19 ». Il n’y a pas de pandémie

https://player.vimeo.com/video/514871958

Michel Chossudovsky

À propos de l’auteur

Michel Chossudovsky est un auteur primé, professeur d’économie (émérite) à l’Université d’Ottawa, fondateur et directeur du Centre de recherche sur la mondialisation (CRM), Montréal, rédacteur en chef de Global Research.

Il a entrepris des recherches sur le terrain en Amérique latine, en Asie, au Moyen-Orient, en Afrique subsaharienne et dans le Pacifique et a beaucoup écrit sur les économies des pays en développement en mettant l’accent sur la pauvreté et les inégalités sociales. Il a également entrepris des recherches en économie de la santé (Commission économique des Nations Unies pour l’Amérique latine et les Caraïbes (CEPA), FNUAP, ACDI, OMS, gouvernement du Venezuela, John Hopkins International Journal of Health Services (19791983)

Il est l’auteur de douze livres dont The Globalization of Poverty et The New World Order (2003) – La mondialisation de la pauvreté,  America’s « War on Terrorism » (2005) – Guerre et Mondialisation, The Globalization of War, America’s Long War against Humanity (2015).

Il collabore à l’Encyclopédie Britannica. Ses écrits ont été publiés dans plus de vingt langues. En 2014, il a reçu la médaille d’or du mérite de la République de Serbie pour ses écrits sur la guerre d’agression de l’OTAN contre la Yougoslavie. On peut le joindre à crgeditor@yahoo.com


Voir en anglais : Michel Chossudovsky, Notice biographique

Articles de Michel Chossudovsky sur Global Research

Articles en français de Michel Chossudovsky sur Mondialisation.ca

La source originale de cet article est Mondialisation.ca
Copyright © Prof Michel Chossudovsky, Mondialisation.ca, 2021

Source : Nouveau monde

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.