Une plainte déposée à la gendarmerie après l’arrivée des gens du voyage dans le Golfe de Saint-Tropez

Une cinquantaine de gendarmes étaient là.

Une cinquantaine de gendarmes étaient là.
M.V

Les colonnes de caravanes se sont succédé ce lundi à Gassin, Sainte-Maxime, Grimaud et Cogolin. Les tentatives pour investir un terrain au Bourrian ont créé un engorgement total des routes… et la colère des riverains.

Gérante du domaine de la Société GFA continent du Bourrian, Mme Cauville ne décolérait pas, ce lundi. « Dès le début de la matinée, les caravanes sont arrivées. A 8h, je suis allée déposer une plainte à la gendarmerie de Saint-Tropez. Quand je suis revenue, il y avait encore plus de véhicules qui voulaient entrer sur le terrain. »

>> RELIRE. PHOTOS. Les gens du voyage arrivent dans le Golfe de Saint-Tropez

« J’ai bloqué l’entrée avec une voiture et un tracteur. Ils ont voulu négocier et j’ai répondu qu’il n’en était pas question. Je me suis fait insulter, j’ai été menacée physiquement. Heureusement les gendarmes sont arrivés », raconte Mme Cauville.

« Finalement nous avons trouvé un accord. Ils occupent un terrain sur lequel on entre par la RD98. Il n’est pas question qu’ils passent par les champs que nous labourons. Ils doivent, paraît-il rester deux semaines. Moi j’espère un arrêté d’expulsion avant. »

Source : Var Matin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.