Une dizaine de militants anti-THT devant la gendarmerie de Laval

Trois militants anti-THT sont convoqués, ce mercredi matin, à la gendarmerie de Laval pour « opposition par violence ou voie de fait à l’exécution de travaux publics ou d’utilité publique ».

En soutien à leurs collègues, une dizaine de sympathisants ont organisé un petit-déjeuner, devant le groupement de gendarmerie où ils doivent être entendus. « On ne sait pas précisément pour quels faits on est convoqué, assure Simon, l’un des trois militants qui doit être entendu. La violence, elle n’est pas de notre côté, mais du côté des autorités qui permettent à RTE de monter son poteau, malgré une décision de justice pour cesser les travaux. »

Selon nos informations, l’enquête de gendarmerie porterait sur des faits de la fin du mois de février, à Beaulieu-sur-Oudon.

Source : Ouest France

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *