Unanimité pour l’extension de la gendarmerie

La gendarmerie va faire l'objet de travaux d'agrandissement./Photo DDM.
La gendarmerie va faire l’objet de travaux d’agrandissement./Photo DDM.
 

Les gendarmes disposeront bientôt de nouveaux locaux. Les élus ont décidé jeudi soir, lors du conseil municipal, l’extension de la gendarmerie.

Le maire Philippe Calléja a ouvert la séance par la lecture des décisions qu’il a prises dans le cadre de sa délégation de fonction. Les points inscrits à l’ordre du jour concernaient essentiellement le patrimoine. Le premier portait donc sur la reconduction du projet d’extension de la gendarmerie (deux bureaux et trois logements) pour 476 500 HT. La commune porterait le projet et l’État participerait à son financement par l’octroi d’une subvention puis le versement d’un loyer.

Les deux points suivants traitaient d’une maison menaçant de s’effondrer, sise 8, rue de la Côte, gérée par la SCI CAFER, qui a saisi la commune de la situation. Les deux parties concernées ne s’entendant pas sur les causes du désordre et compte tenu des enjeux, elles ont élaboré un protocole transactionnel, adopté par 19 voix pour et 7 abstentions. Le propriétaire étant décédé en 1942, tout bien sans maître devient propriété de la commune, a expliqué Philippe Calléja, qui a proposé ensuite d’acquérir ce bien immobilier pour un montant de 48 190 € et de solliciter une aide de l’État, à hauteur de 50 %, pour sa réhabilitation. Faut-il acheter ou démolir ? Ces interrogations ont nourri la discussion. Le choix de l’acquisition a été fait par 25 voix pour et 1 abstention.

Dernier point au plan du patrimoine adopté à l’unanimité, la cession à titre gratuit par le département de la parcelle cadastrée section AD 54, sise au quartier du Girbet.

Lors des deux derniers points, le maire a proposé l’installation de l’éclairage public au stade d’honneur, évalué à 99 320 € par le syndicat départemental d’énergies (SDE 09), qui subventionne les travaux, et le reprofilage du montant des loyers de la société Saverdun Terre cuite (STC) afin de faciliter son redressement financier. Points votés à l’unanimité.

Source : La Dépêche du Midi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.