Un véhicule de gendarmerie touché par un tir de gros calibre

GENDARMERIE33

Faits divers. Dans la nuit de jeudi à vendredi, une équipe du Psig (Peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie) de la compagnie de Koné repère et suit une voiture volée. Les occupants de la voiture s’aperçoivent qu’ils sont suivis alors qu’ils roulent sur la route transversale Koné-Tiwaka. A ce moment, on ne peut pas parler de course-poursuite, mais simplement d’une « prise en charge ».

Alors que le véhicule volé est encore en mouvement, un passager sort le haut du corps par la fenêtre arrière et vise le véhicule de gendarmerie. Les gendarmes n’ont pas le temps de réagir, car il tire tout de suite. Le véhicule de gendarmerie s’arrête immédiatement : les militaires découvriront plus tard que le tir a directement touché le bloc-moteur. Et ce n’est pas n’importe quelle balle qui s’y est fichée : c’est un gros calibre, une balle Brenneke, une munition ailée destinée au gros gibier. Les gendarmes ainsi immobilisés, le véhicule qu’ils pourchassaient fait demi-tour, passe devant les militaires et repart.

Privés de leur voiture, les hommes des forces de l’ordre le perdent rapidement de vue. Le tireur et les autres occupants du véhicule sont bien sûr activement recherchés.

Une équipe de la section de recherche de la gendarmerie a été dépêchée depuis Nouméa.

Source : LNC.nc

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.