Un randonneur chaussé de baskets dévale la pente sur plus de 300 mètres au puy Mary (Cantal)

saint-flour-intervention-du-pgm-au-puy-mary_4597130Intervention du PGM au pied du Puy Mary. La victime a été retenue par des branches. © Agence SAINT FLOUR

Gravement blessé, le trentenaire a été secouru par les militaires du Peloton de gendarmerie de Montagne de Murat (Cantal) et un médecin urgentiste de l’hôpital d’Aurillac.

L’intervention de secours, sous les ordres de l’adjudant Serin, s’est déroulée ce samedi 28 décembre, vers 14 heures, au pied du Puy Mary. Un randonneur de 35 ans, originaire de Nantes, a dévalé une pente gelée sur plus de 300 mètres.

En début d’après-midi, une personne en train de pique-niquer a répondu aux appels au secours de la victime et a donné l’alerte.

Stoppé in extremis dans sa longue chute par des branches d’arbres, 10 mètres en contrebas de la RD 17, le randonneur a malgré tout eu de la chance. Les militaires du PGM de Murat, ainsi qu’un médecin urgentiste de l’hôpital d’Aurillac, ont été héliportés sur le lieu de l’accident.

Deux adolescents secourus par le PGM de Murat dans le Cantal

Souffrant de multiples blessures et contusions à la tête, à une jambe et aux côtes, le trentenaire a pu être transporté par l’hélicoptère de la gendarmerie après deux heures d’efforts vers le CHU de Clermont-Ferrand.

La victime, chaussée de simples baskets, faisait l’ascension du Puy Mary culminant à plus de 1.700 mètres d’altitude, quand elle a glissé sur de l’herbe gelée. La gendarmerie recommande d’ailleurs de se munir d’un équipement adapté pour ce type d’excursion.

Précédent cette intervention, le PGM venait de porter secours sur le secteur du chaos de Casteltinet, commune de Thiézac, à un premier randonneur de 63 ans, domicilié dans l’Indre-et-Loire, pour une blessure à la jambe.

Source : La Montagne

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.