Un policier mis en examen et écroué pour corruption dans les Alpes-Maritimes

491_1651-00_00_00_22-4237075

Nice, 31 mai 2019 (AFP) – Un policier de la sécurité publique des Alpes-Maritimes, soupçonné d’aider des malfaiteurs notamment en leur fournissant des informations, a été mis en examen et écroué, a-t-on appris vendredi auprès de la procureure de la République à Grasse.

Interpellé le 20 mai, ce policier d’une quarantaine d’années en poste au commissariat de Cagnes-sur-Mer a été écroué le 23 mai, a précisé Fabienne Atzori, confirmant une information de Nice-Matin.

Cette interpellation a eu lieu dans le cadre d’une information judiciaire ouverte par le parquet de Grasse en août 2018 “à la suite de l’exploitation de divers renseignements laissant à penser que certains auteurs de vols en bande organisée pouvaient bénéficier de l’aide ou de l’assistance de quelqu’un susceptible d’appartenir aux services d’enquête”, a souligné Mme Atzori.

Ces malfaiteurs semblent avoir pu, notamment, “bénéficier de renseignements sur des recherches dont ils faisaient l’objet” de la part du policier, a-t-elle ajouté.

Le policier, un brigadier et officier de police judiciaire, a été mis en examen pour “violation du secret professionnel, détournement de la finalité de fichiers, corruption passive et non-justification de ressources en étant en relation avec des gens qui appartiennent à une association de malfaiteurs en vue de commettre des vols en bande organisée”, a énuméré la magistrate.

Une ex-petite amie de ce policier, aujourd’hui fonctionnaire au tribunal de grande instance de Nice, et précédemment en poste à celui de Grasse, a également été interpellée dans le cadre de cette affaire. Elle n’a toutefois pas été déférée à l’issue de sa garde à vue.

Source : Atlantico

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *