Un petit garçon de 8 ans meurt à la suite d’un malaise dans la cour d’une école d’Argenteuil

Scolarisé en Ce2 à l’école Paul-Langevin d’Argenteuil (Val-d’Oise), un petit garçon est décédé d’un malaise cardiaque à l’heure de la récréation, ce jeudi 16 décembre 2021.

Le drame est survenu à l’heure de la pause du midi au sein de l’établissement Paul-Langevin, à Argenteuil. (©Illustration/Facebook école Paul-Langevin)

Par Thomas Hoffmann Publié le 16 Déc 21 à 21:33 

Des écoliers, des enseignants et toute une famille traumatisés et accablés par la tristesse à la suite d’un drame terrible.
Ce jeudi 16 décembre 2021, un petit garçon de 8 ans est décédé des suites d’un malaise cardiaque au sein de l’école primaire Paul-Langevin 2, à Argenteuil (Val-d’Oise). 

Il décède dans la cour de récréation

L’alerte a été donnée à 11h59 par la direction de l’établissement de la rue d’Ascq, dans le quartier du Val d’Argent Nord.

Alors qu’il jouait dans la cour de récréation pendant le temps du midi, l’écolier, scolarisé en Ce2, serait subitement tombé. Ne respirant plus, son cœur s’est arrêté.

Rapidement sur place, les secours ont prodigué les premiers soins à la victime, le médecin du Samu ayant procédé à un massage cardiaque, en vain. Le décès de l’enfant a été prononcé peu de temps après leur arrivée. L’origine de son malaise n’est pas encore connue.  « Une autopsie sera pratiquée pour déterminer les causes du décès, survenu brutalement, sans qu’aucune cause explicable ne puisse être déterminée pour l’heure », indique le parquet de Pontoise. 

Alors que l’enquête a été confiée au commissariat d’Argenteuil, la municipalité a précisé que le petit garçon ne faisait l’objet « d’aucune notification médicale ».

Cellule psychologique

À la suite du drame, les pompiers ont pris en charge 32 enfants et adultes dans une salle de l’école. En état de choc, les parents et la sœur de la victime, âgée de 16 ans, ainsi que plusieurs membres de l’établissement ont été dirigés vers la cellule d’urgence médico-psychologique (Cump) du Samu. Une cellule psychologique ayant également été mise en place par la commune en lien avec l’Education nationale. 

Le vice-procureur de la République de Pontoise, ainsi qu’un responsable de l’académie de Versailles et le maire (Lr) d’Argenteuil, Georges Mothron, se sont rendus sur place. « Mes pensées, celles des élus du Conseil municipal, des agents et des Argenteuillais vont à ses parents, sa famille et ses camarades ainsi qu’aux professeurs et à tous les personnels de l’école », a confié ce dernier sur sa page Facebook.

Dans la journée, une cagnotte a été mise en ligne par des parents d’élèves de l’école « pour aider la famille et leur apporter tout notre soutien ». Elle avait déjà récolté plus de 1 000 euros en début de soirée. 

Cet article vous a été utile ? Sachez que vous pouvez suivre La Gazette du Val d’Oise dans l’espace Mon Actu . En un clic, après inscription, vous y retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.

Source : Actu.fr

Étonnant qu’un enfant de 8 ans décède brusquement d’un problème cardiaque, cela arrive tous les jours, n’est-ce pas ???

Étonnant que dans. cet article il ne soit nullement précisé si cet enfant était vacciné ou pas vacciné …

Bien entendu et vous devez le croire, cela n’a rien à voir avec la vaccination des enfants… Si vous pensez le contraire, attention vous êtes un complotiste !!!

De toute façon en étant lecteurs de ce site vous êtes déjà un complotiste !!! Contentez vous de regarder la Télé et de lire les médias « Mainstream », eux détiennent la Vérité !!!

Répondre à e Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.