Un octogénaire fait fuir les voleurs avec une arme, puis il est… mis en garde à vue

Un octogénaire fait fuir les voleurs avec une arme, puis il est… mis en garde à vue

Un octogénaire fait fuir les voleurs avec une arme, puis il est... mis en garde à vue
La victime a passé la nuit à la gendarmerie.@ CHARLY TRIBALLEAU / AFP

Un homme de 82 a passé la nuit en garde à vue à Laroque vendredi soir, après avoir tiré en l’air avec une arme à feu pour faire fuir deux voleurs de chez lui.

Il ne pensait pas finir la journée en garde à vue. Un homme de 82 ans s’est retrouvé à la gendarmerie pour avoir fait fuir des cambrioleurs de son domicile avec une arme vendredi, à Laroque en Ariège. L’octogénaire n’a en effet pas hésité à sortir une arme à feu et tiré en l’air pour effrayer les deux malfrats, rapporte La Dépêche du Midi dimanche.

« Effrayer les cambrioleurs ». « J’ai tiré en l’air pour effrayer les cambrioleurs qui ont enjambé la haie et disparu de ma vue », a raconté Jean-Pierre Tricoire. Les deux voleurs avaient profité de l’absence du propriétaire en pleine journée vendredi pour s’introduire dans sa maison, avant d’être surpris par l’octogénaire et sa famille. Jean-Pierre Tricoire s’est alors saisit d’une arme et a tiré en l’air dans le but de les effrayer. La victime a déposé plainte à la gendarmerie.

La nuit à la gendarmerie. Mais la procédure judiciaire normale prévoit un placement en garde à vue après l’usage d’une arme dans ces circonstances. L’octogénaire doit alors rester toute la nuit à la gendarmerie pour être entendu. « Lors de mon dépôt de plainte, j’ai été choqué de la garde à vue mise en place à mon égard, vu mon âge, car je ne faisais que protéger mes biens et ma famille », a expliqué l’intéressé. Jean-Pierre Tricoire a été remis en liberté samedi après-midi. Les cambrioleurs sont quant à eux toujours recherchés. Il sont parvenus à voler au moins un sac à main.

Source : Europe 1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.