« Un moment chaleureux »

Publié le 26/04/2013 Par Philippe Guillaumie

Moment d’émotion et de recueillement devant le monument aux morts.

Moment d’émotion et de recueillement devant le monument aux morts. (Photo Ph. G.)

Le 18 avril, s’est tenue à Ygos l’assemblée départementale des retraités de la gendarmerie qu’honoraient de leur présence Ambroise Devaux, directeur de cabinet du préfet, le général Buisson, président d’honneur, et de nombreuses personnalités civiles et militaires.

Après l’accueil par Claude Serres, maire-adjoint, qui présenta sa commune, ce fut au tour d’Alain Labatut, président départemental de l’UNPRG (Union nationale du personnel retraité de la gendarmerie) de prendre la parole. Il traita essentiellement du « rôle social prépondérant » de son association (31 000 adhérents, 570 dans les Landes) à destination de tous les adhérents et plus particulièrement de « ceux qui sont fragilisés ou en grande difficulté, notamment les veuves ». Il rappela que « des secours peuvent être attribués dans les cas les plus difficiles », précisant encore que « du canton à l’échelon national, l’UNPRG a le souci de répondre aux attentes de ses adhérents en les soutenant moralement, matériellement et en défendant leurs intérêts fondamentaux. »

« Ce devoir d’assistance, devait-il conclure, doit interpeller tous ceux qui ont pour mission de veiller à la dignité et au confort des personnels de la gendarmerie. » Se succédèrent ensuite au micro le colonel Nathalie Gass, déléguée militaire départementale, Jean-Claude Deyres, conseiller général représentant Henri Emmanuelli, le colonel Geneau, commandant du groupement, et le directeur de l’Onac, chacun dans son registre rendant hommage à la gendarmerie et à ses retraités.

Sens du dévouement

Il revenait à Ambroise Devaux de conclure. Il se félicita de « l’attachement et de la considération que chacun porte à la gendarmerie nationale, garante de l’ordre républicain et de la loi ». « Qu’elle soit assurée de la confiance et de l’estime des Français pour sa proximité avec la population et son sens aigu du dévouement », conclut-il. Après une remise de médailles aux autorités et à des membres de l’association, tout le monde se retrouva devant le monument aux morts pour un dépôt de gerbe et un moment de recueillement.

Restaient le vin d’honneur et le banquet (plus de 200 inscrits) pour poursuivre et conclure d’une touche festive ce « moment » qualifié de « chaleureux » par un participant.

Source : Sud-Ouest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *