Un magazine suisse affirme que l’armée a fait tomber Cahuzac

File:PR-2012-05-15 IMG 1493 (crop).jpg

 

Selon L’Hebdo, les militaires français se seraient vengés d’un ministre qui voulait réduire le budget de la Défense. La thèse résiste pourtant mal à l’analyse.

Est-ce l’armée française qui a provoqué la chute de l’ex-ministre du Budget Jérôme Cahuzac? C’est ce que suggère L’Hebdo suisse dans sa dernière édition. Les services de renseignements français, qui enquêtent sur les fraudes fiscales et gardent souvent leurs informations au chaud, auraient communiqué à la justice celles qui concernent Jérôme Cahuzac au moment précis où Bercy s’apprêtait à imposer des coupes budgétaires drastiques aux armées.

L’hebdomadaire suisse en veut pour preuve – ou pour indices – la grande «précision» des informations dont disposait la justice française sur le compte en Suisse du ministre, qui signerait l’intervention des services de renseignements. Des témoignages anonymes de sources sécuritaires du type: «L’armée a eu sa peau. Il voulait notre mort.» Le fait que Bernard Cazeneuve, le remplaçant de Jérôme Cahuzac, soit un homme jugé plus sensible aux questions militaires, puisqu’il a été membre de la commission Défense de l’Assemblée nationale. Enfin, la concomitance de deux événements: la démission de Cahuzac le 19 mars et la décision présidentielle de «sanctuariser» le budget des armées, le 28 mars. Tout cela ne fait pourtant pas un complot…

Lire la suite ICI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *