Un Landais poursuivi pour avoir appelé les pompiers, la Gendarmerie et le Samu 155 fois en six mois pour rien

Un Landais poursuivi pour avoir passé 155 appels inutiles aux secours en 6 mois
Un Landais poursuivi pour avoir passé 155 appels inutiles aux secours en 6 mois © Radio France

Un habitant du Marsan sera jugé en septembre pour avoir passé 155 appels inutiles en six mois aux numéros d’urgence. Auditionné cette semaine, ce Landais risque jusqu’à deux ans de prison et jusqu’à 30 000€ d’amende. La Gendarmerie des Landes lance un appel au civisme sur Facebook.

La Gendarmerie des Landes met en garde contre l’utilisation intempestive des numéros d’urgence : le 15, le 17 et le 18. Sur sa page Facebook, la Gendarmerie des landes lance une campagne avec ce slogan “abuser des numéros d’urgence nuit gravement a ceux qui en ont besoin”.

L'affiche utilisée pour la campagne de la Gendarmerie des Landes sur Facebook - Aucun(e)

Cet appel au civisme fait suite à une affaire traitée cette semaine par les gendarmes landais : ils ont auditionné un habitant de l’agglomération de Mont-de-Marsan qui a passé 155 appels inutiles aux pompiers, au samu et aux gendarmes entre juillet et février dernier.

“Parfois une vie peut-être sauvée à la minute près, quelqu’un qui encombre inutilement notre centre opérationnel, ça peut être préjudiciable à quelqu’un d’autre” Le colonel Fabrice Spinetta, patron de la Gendarmerie des Landes.

Ce Landais composait le 15, le 17 ou le 18 pour signaler des tapages imaginaires ou parler de ses idées suicidaires. 23 appels intempestifs aux pompiers,  34 au Samu et 98 aux gendarmes.

Ce Landais sera jugé en septembre par le tribunal correctionnel de Mont-de-Marsan. Il risque jusqu’à deux ans de prison et jusqu’à 30 000€ d’amende. C’est la peine encourue pour divulgation de fausses informations de nature à provoquer l’intervention des secours : article 322-14 du Code pénal.

Un autre Landais, résidant en Chalosse, entendu par les gendarmes mercredi est également convoqué en Justice. Il a appelé le numéro d’urgence de la Gendarmerie pour signaler un incendie de voiture imaginaire. Les militaires l’ont retrouvé car il a appelé avec son téléphone portable.

La Gendarmerie des Landes reçoit en moyenne 100 000 appels sur son numéro d’urgence chaque année. Jusqu’à 5% des appels peuvent être des appels intempestifs.

Source : France Bleu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *