Un journaliste en garde-à-vue pour avoir révélé la soirée-théâtre d’Emmanuel Macron

file78weyvf022hfmg2l88a

Des manifestants contre la réforme des retraites ont tenté en vain d’entrer dans un théâtre parisien vendredi soir, où le président français et son épouse assistaient à une représentation

Plusieurs dizaines d’opposants au président Emmanuel Macron se sont rassemblés vendredi soir devant le théâtre parisien des Bouffes du Nord où il passait la soirée et ont tenté d’entrer, avant d’être repoussés par les forces de l’ordre.

Le couple Macron assistait à une représentation de «La Mouche» quand le journaliste Taha Bouhafs, assis trois rangs derrière, avait twitté des photos qui ont incité des militants à venir perturber le spectacle, selon un proche du président.

Capture d’écran 2020-01-20 à 02.03.12

Taha Bouhafs a été placé en garde à vue durant la nuit. Ce «journaliste des luttes», comme il se présente sur Twitter, est connu est connu pour avoir filmé Alexandre Benalla, l’ancien garde du corps du président Alexandre Benalla, en train de violenter un couple à Paris le 1er mai 2018.

Un autre journaliste, David Dufresne qui recense les violences policières en France, avait signalé sur Twitter un autre message paru une dizaine de minutes avant celui de Tahar Bouhafs, signalant la présence du président dans le théâtre et appelant à venir manifester devant l’établissement.

Le président peu visible en public

Une trentaine de personnes a tenté d’entrer dans le théâtre, a précisé l’entourage du couple présidentiel. Emmanuel Macron, qui avec son épouse assistait à une représentation, a été «sécurisé» pendant quelques minutes puis est retourné voir la pièce jusqu’au bout. Le président, qui aime sortir discrètement dans Paris pour aller au restaurant ou au théâtre, a quitté les lieux en voiture vers 22H00 sous escorte policière. Peu visible en public depuis des semaines, Emmanuel Macron n’a pas fait de bain de foule depuis son passage à Amiens les 21 et 22 novembre, avant la réforme des retraites.

«Honte pour notre démocratie»

Au 44e jour de grève contre la réforme des retraites, plusieurs autres actions ciblées ont été menées vendredi par les opposants à la réforme: une intrusion au siège de la CFDT, favorable au système universel de retraite par points dénoncé par les grévistes et le blocage de l’entrée de la pyramide du Louvre.

La secrétaire d’Etat Marlene Schiappa a aussi dénoncé vendredi l’attitude «très menaçante» d’opposants qui l’ont prise à partie jeudi soir lors d’une réunion publique et dénoncé des tentatives d’intimidation. «Ces violences sont une honte pour notre démocratie», avait réagi Emmanuel Macron en début de soirée vendredi au sujet de l’intrusion au siège de la CFDT.

Source : Le Temps.ch

Lire également : Libération – Taha Bouhafs a-t-il été le premier à signaler la présence de Macron au théâtre vendredi soir ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.