Un gendarme bien récompensé

Le major Ludovic Aubin et ses médailles.

Le Major Ludovic Aubin

Une ambiance conviviale, des discours élogieux et pour finir des cadeaux, celui des collègues gendarmes. Mais aussi accrochées à son uniforme, la médaille de la ville de Cauffry, offerte par Claude Persan, le premier adjoint au maire, et celle de l’Assemblée nationale, remise par le député Édouard Courtial.

Commandant d’unité à Mouy

dès le 1 er août

Le major Aubin n’a pas manqué pas d’afficher une mine réjouie à l’occasion de la sympathique cérémonie organisée en l’honneur de son départ. Après avoir passé cinq années à la tête de la brigade de Liancourt, comme commandant d’unité, il part à Mouy le 1 er août.

Le capitaine Lamblotte, commandant du groupe de gendarmerie, a retracé la carrière de ce gendarme intégrant l’école de Chaumont à ses 22 ans, sa première nomination en gendarmerie mobile à Arras, puis des éloignements en direction de la Nouvelle Calédonie, la Réunion, la Guyane, l’Algérie.

« Des voyages riches en expériences humaines et en camaraderie », a souligné le capitaine Lamblotte. Une affectation en gendarmerie départementale allait conduire Ludovic Aubin dans le sud Oise avec successivement Chantilly, Chambly, Clermont, Liancourt avant de rejoindre Mouy le 1 er août prochain comme commandant de brigade.

« Prenant pour la première fois un poste de commandement à Liancourt, j’avais un peu d’appréhension. Très vite, j’ai pris goût à mon travail. J’ai connu des moments personnels très forts tant avec les gendarmes, les élus que le personnel du centre pénitentiaire. Je peux vous dire qu’à partir de là je ne verrai plus jamais une prison pareillement. »

Source : Courrier Picard

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *