Un commissariat parisien fermé après une invasion de puces

la-plupart-des-services-du-commissariat-ont-ete-delocalises-dans-des-antennes-voisines

La plupart des services du commissariat ont été délocalisés dans des antennes voisines.

Google street view

Selon le syndicat Alliance, qui dénonce cette prolifération de nuisibles, plusieurs policiers, ainsi que leurs enfants, ont déjà été piqués.

“Des conditions de travail inadmissibles”, dénonce dans un communiqué publié sur Twitter le syndicat policier Alliance. Depuis ce lundi, le commissariat du XIXe arrondissement de Paris est temporairement fermé suite à une invasion de puces, relate France bleu. La plupart des services ont été délocalisés dans des antennes voisines.

“Plusieurs collègues ont consulté des médecins après des morsures”, explique à la radio locale Emmanuel Cravello, secrétaire national adjoint pour Alliance en Île-de-France. “Le problème, c’est que certains fonctionnaires ont ramené cela chez eux et après, ce sont les enfants qui sont touchés. Ça ne peut plus durer.”

“La goutte d’eau qui fait déborder le vase”

Le syndicaliste affirme que les puces sont arrivées dans le commissariat il y a trois semaines environ, et n’ont pas disparu totalement malgré plusieurs interventions. Il demande donc une désinfection totale des lieux pendant 48 heures. “Ça aurait dû être fait bien avant”, juge-t-il. “C’est la goutte d’eau qui déborder le vase.”

Hasard du calendrier, le syndicat Alliance doit être reçu ce lundi par le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, pour discuter de la santé psycho-sociale des membres des forces de l’ordre. L’occasion pour Emmanuel Cravello de dénoncer les “conditions lamentables dans lesquelles travaillent les policiers”, estimant que “la multiplication de ces situations participe grandement aux risques psychosociaux”.

Source : Sud Ouest

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *