Un ancien commandant de la frégate La Fayette jugé pour harcèlement moral après le suicide à bord d’un officier marinier

Le capitaine de vaisseau Eric Delepoulle, 43 ans, comparaît ce lundi devant la chambre des affaires militaires du tribunal correctionnel de Marseille pour harcèlement moral, après le suicide par pendaison en juin 2010 d’un officier marinier, le second-maître Sébastien Wancke, 32 ans, responsable du carré du commandant à bord de la frégate La Fayette (photo Marine nationale).

L’enquête interne avait totalement disculpé le prévenu.

Arrivé au tribunal en civil, Eric Delepoulle, le militaire de 43 ans, a discrètement salué les parties civiles, sans obtenir de réponse. Dès le début de l’audience, la présidente Lucie Chapuis-Bérard a fait remarquer au prévenu sa tenue de civil, contraire aux « principes ».

Interrogée par l’AFP avant l’audience, Martine Wancke, la mère de Sébastien Wancke, la victime, a espéré que la justice passe en « l’honneur » et « à la mémoire » de son fils, et « surtout pour que plus aucun commandant ne recommence ».

Lors de l’instruction, les témoins ont tous raconté la même histoire: une « ambiance exécrable », « des pressions permanentes », dans la frégate devenue le « bateau de l’enfer ». Selon les membres d’équipage, le commandant de la frégate La Fayette depuis 2008, était connu pour son « manque d’humanité ». Le médecin de bord évoquera même un gradé « se prenant pour Dieu à bord ».

Lire la suite :  Défense Blog La Voix du Nord

Lire aussi sur le Figaro  : Un officier de la «Royale» jugé pour harcèlement moral

Rappelons que le15.07.2010 le  journal “LePost Archives” publiait sous le titre : Un sous-officier de la Marine se pend à bord de la frégate La Fayette

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *