Un an ferme pour avoir tiré un coup de fusil en direction de gendarmes à Brignoles

photo illustration gendarme gendarmerie afp 131230

L’individu avait tiré un coup de fusil alors que les militaires menaient une opération judiciaire. Le tribunal de Draguignan l’a condamné à un an de prison et à des dommages et intérêts.

Les militaires du peloton de surveillance et d’intervention de gendarmerie (PSIG) de Draguignan intervenaient dans le cadre du démantèlement d’un trafic de stupéfiants à Brignoles. Quand ils ont pénétré dans l’un des appartements du centre-ville ciblé par l’opération, ils ont été accueillis par un coup de fusil.

L’individu – qui ne faisait pas directement partie du réseau identifié par les enquêteurs – avait expliqué son comportement par l’effet de surprise. Il a comparu pour “violences avec arme”.

Le tribunal correctionnel de Draguignan a assorti la peine d’un an de prison à des dommages et intérêts : 500 euros de dommages et intérêts pour chacun des six gendarmes parties civiles 1200 euros au titre des dégradations.

Source : varmatin.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *