Un Alpin à la tête de la gendarmerie mobile

Sébastien Josserand a été investi officiellement dans ses fonctions de commandant de l'escadron de gendarmerie mobile./Photo Sophie Loncan.
Sébastien Josserand a été investi officiellement dans ses fonctions de commandant de l’escadron de gendarmerie mobile./Photo Sophie Loncan.

Sébastien Josserand, 30 ans, originaire de l’Isère, a été investi officiellement dans ses fonctions de commandant de l’escadron de gendarmerie mobile de Tarbes, qu’il occupe déjà depuis le 1er août dernier. Basé à la caserne Foix-Lescun, l’unité compte 109 hommes qui effectuent principalement des opérations de maintien de l’ordre, de sécurisation ou de renfort aux brigades départementales. Mais sa compétence montagne lui permet également d’intervenir en renfort du PGHM (Peloton de gendarmerie de haute montagne) comme, par exemple, lors du crash de l’hélicoptère de gendarmerie le 20 mai dernier. Originaire des Alpes, plus précisément d’un village près de Grenoble, Sébastien Josserand a passé avec succès les tests montagne à Chamonix, à l’école des officiers de Melun, ce qui lui a permis de choisir son affectation à l’escadron de Tarbes. «Je ne connaissais pas du tout les Hautes-Pyrénées et je suis vraiment ravi d’être ici. C’est un superbe escadron tant au niveau du personnel que de l’infrastructure.» Le jeune commandant est sorti de l’école de Saint-Cyr en 2010 avant d’intégrer l’armée de terre pendant quatre ans comme officier d’artillerie.

Source : La Dépêche

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.