Tour de France 2018. La caravane du Tour s’est élancée, l’ambiance grimpe

52021af608691156c1fe0c278f70c895-tour-de-france-2018-chaude-ambiance-avant-l-arrivee-de-la-caravane-du-tour« Passez moi la casquette, je n’ai plus beaucoup de cheveux », lance l’homme au moment où des couvre-chefs sont distribués. | Ouest-France

À quelques minutes du passage de la caravane publicitaire du Tour de France. Les animateurs chauffent le public pour faire monter l’ambiance à Mouilleron-Saint-Germain.

L’ambiance est festive à Mouilleron-Saint-Germain. Des spectateurs tapent en cadence sur les panneaux installés le long du parcours de cette 2e étape du Tour de France entre Mouilleron-Saint-Germain et La Roche-sur-Yon.

Au passage du bataillon d’animateurs des sponsors, c’est à celui qui lèvera le plus haut la main pour récupérer un tee-shirt, des bonbons, des crayons… se fait alors entendre une clameur

« Passez-moi la casquette, je n’ai plus beaucoup de cheveux », lance l’homme au moment où des couvre-chefs sont distribués.

L’ambiance est internationale à Mouilleron-Saint-Germain ce dimanche. Ces trois Anglais du Yorkshire arborent un tee-shirt jaune Le Tour de Yorkshire.

5020c9913d47c9f030ba1ea62263800f-tour-de-france-2018-la-caravane-du-tour-s-est-elancee

Joan, Bob, Rose. C’est Rose qui a une résidence secondaire dans la région. Les trois Anglais sont venus profiter de la fête du Tour. | Ouest-France

Les photos de la gendarmerie nationale font toujours leur effet. « C’est toutes les motos de la course », lance un enfant à son père. Il s’agit des motos de la gendarmerie, stationnées là en attendant le départ fictif du Tour prévu à 13 h 10, précédant le départ réel 5 km plus loin vers 13 h 20.

ea85a7f0c4f57907db182f7922d6746a-tour-de-france-2018-la-caravane-du-tour-s-est-elancee_0Les photos de la gendarmerie nationale attendent le départ à Mouilleron-Saint-Germain | Ouest-France

Toute cette journée de dimanche 8 juillet 2018, suivez en direct l’avant Tour de la 2e étape entre Mouilleron-Saint-Germain et La Roche-sur-Yon.

Source : Ouest-France

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.