TÉMOIGNAGES. Des gendarmes appelés pour un match de foot en Mayenne !

a56daa63233073d664948254584ab613-temoignage-des-gendarmes-appeles-pour-un-match-de-foot-en-mayenne_0Joueurs et spectateurs se sont pris le bec dimanche 22 avril 2018 entre Andouillé (en Mayenne) et Le Mans. | Ouest-France

Un match de foot division d’honneur régionale entre Andouillé en Mayenne et Le Mans a tourné au vinaigre, dimanche 22 avril 2018. Des supporters mayennais et des joueurs se sont pris le bec. Des gendarmes ont dû être appelés pour calmer le jeu…

« C’est bien la première fois que je dois appeler la gendarmerie pour qu’un match de foot puisse se terminer… » explique dépité, Olivier Gloria. Dimanche 22 avril 2018, le président du club de foot d’Andouillé (Mayenne) a dû contacter en urgence les forces de l’ordre. Le match de division d’honneur régionale opposant son équipe à Le Mans Glonnières est très vite parti en sucette.

Insultes racistes

« À la seizième minute assure un témoin, un joueur du Mans fait un tacle appuyé à un des joueurs de l’équipe adverse. » Le ton monte. « Vous n’êtes pas chez vous ici », lâche un joueur d’Andouillé. Il n’en faut pas plus pour déclencher une « première émeute » poursuit le même témoin.

778026cc0fcdf0681c210b6bae3c2ef1-temoignage-des-gendarmes-appeles-pour-un-match-de-foot-en-mayenneLe match de foot qui opposait dimanche les joueurs d’Andouillé (Mayenne) à ceux du Mans a été assez tendu, dimanche 22 avril 2018. | Ouest-France

Quelques supporters et supportrices d’Andouillé, « pas plus de quatre ou cinq sur quelque 150 personnes », s’y sont également mis… Ils auraient proféré des insultes racistes à l’encontre des joueurs du Mans issus d’un quartier populaire. Joueurs qui, eux, auraient fait de la provoc’… Une supportrice aurait été frappée par un des joueurs du Mans. Un élément que nous n’avons pu nous faire confirmer. « Il n’y a pas d’enquête en cours » indique pour sa part la compagnie de gendarmerie de Château-Gontier.

« Des excités des deux côtés… »

Au bout de six minutes d’échanges avec l’arbitre, le match reprend. « C’est lors de la deuxième mi-temps, pendant un duel bénin, que ça repart… Il y avait des joueurs excités des deux côtés. On était à deux doigts de la bagarre aux poings. » À un moment donné, un joueur du Mans se fait « insulter par tous les noms d’oiseaux (pour rester poli) » par une supportrice d’Andouillé.

Nouvelles bousculades entre joueurs et supporters, carton au goal d’Andouillé pour « mots déplacés ». Débordé par les événements, l’arbitre interrompt la rencontre. Il est 16 h 29. Les deux capitaines sont alors réunis par l’arbitre pour trouver une issue. 17 minutes plus tard, le jeu reprend, pour 30 minutes de calme relatif.

« Des supporters que je ne peux pas maîtriser »

Quand le coup de sifflet final tant attendu retentit, à 17 h 58, les deux équipes se serrent la main. Le Mans a remporté le match. Mais le ton monte de nouveau. Après des menaces verbales, la présence de la gendarmerie assure la paix. Les arbitres sont escortés jusqu’à leur vestiaire. Triste fin.

« Le match aller que l’on avait disputé chez eux s’était très bien passé », reconnaît le président du club de foot d’Andouillé, Olivier Gloria. « Il y a des supporters que je ne peux pas maîtriser », admet de son côté le coach d’Andouillé, Jérôme Deslandes. « Un de mes joueurs s’est fait insulter, il a pété les plombs. Je l’admets, explique Ramzi Ben Mzaied, le président de l’US des Glonnières. Nous sommes une nouvelle fois victimes de propos racistes. »

Source : Ouest-France

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.