TEMOIGNAGE FRANCE 2. « On est là pour porter secours, peu importe à qui » : « street medic », elle a soigné un policier en arrêt cardiaque lors d’une manifestation des « gilets jaunes »

Cette édudiante en dentaire, diplômée en secourisme, est intervenue alors que le CRS de 47 ans faisait un malaise cardiaque à Paris samedi 23 mars.

Capture

Son sac de secouriste bénévole sur le dos, Sophie passe son troisième samedi auprès des équipes de street medic à Paris, le 30 mars. La semaine dernière cette édudiante en dentaire, diplômée en secourisme, a porté secours à un CRS de 47 ans qui a fait un malaise cardiaque place de la République, en marge de la mobilisation des « gilets jaunes ».

Le policier fait un arrêt cardiaque pendant près de deux minutes. Sophie pratique les premiers bouche-à-bouche à l’aide d’un masque qu’elle a dans son sac à dos. « Je décide de faire les premières insufflations, je suis à ma lace, je suis à la tête, j’ai le matos. (…) Je suis dans ma bulle, je pense juste à bien faire les gestes, à secourir cet homme », raconte la jeune femme à France 2.

On est là pour porter secours, peu importe à qui, peu importe quand, peu importe dans quelles circonstances, que ce soit un black-bloc, un ‘gilet jaune », un policier, on se prépare à tout.

Sophie, « street medic »à France 2

Porter secours à tout le monde, c’est le crédo des street medics, une médecine de rue indispendable en dépit des risques, selon cette étudiante. « Oui c’est un engagement personnel », dit-elle. « J’aimerais avoir des nouvelles du policier, j’ai envie qu’il s’en sorte », poursuit-elle. Aucune autorité policière ne lui a donné de nouvelles. Le fonctionnaire était toujours ce samedi dans un état grave.

Source et vidéo : France TV Info

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.