St-Benoît : 1 an de prison pour différentes infractions sous les yeux des gendarmes

DR – Facebook de la Gendarmerie de La Réunion

Lors d’une patrouille des gendarmes à Saint-Benoît dimanche dernier, les militaires croisent deux véhicules qui viennent d’avoir un accrochage. L’un des conducteurs s’enfuit et multiplie les infractions, avant de s’encastrer dans un mur. Jugé en comparution immédiate, le conducteur a été condamné à 12 mois d’emprisonnement et écroué.

À la vue des gendarmes, il fuit et enchaîne les infractions

Dimanche 18 septembre, alors qu’il venait d’avoir un accrochage avec une autre voiture à Saint-Benoît, un conducteur s’enfuit à la vue des gendarmes du Peloton d’intervention de la gendarmerie (Psig), qui patrouillait dans le secteur à ce moment-là comme l’indique la page Facebook de la Gendarmerie de La Réunion.

Que s’est-il passé dans la tête du conducteur ?

Les militaires assistent alors à un festival d’infractions : feu rouge grillé, franchissement de ligne blanche, vitesse excessive -près de 120 km/h dans les rues de Saint-Benoît- précisent les gendarmes.

Feu rouge grillé, franchissement de ligne blanche, 120 km/h dans les rues de Saint-Benoît

Lors de cette course folle, le passager, effrayé, tente même de sauter en marche.

Comparution immédiate et un an de prison

“Un maillage de trois patrouilles permet son interpellation. À la vue des gendarmes, le chauffard tente un ultime demi-tour et s’encastre dans un mur. Par miracle, aucun blessé n’est à déplorer” détaille les gendarmes.

Jugé en comparution immédiate, le conducteur fou a été condamné à 12 mois d’emprisonnement et écroué à la prison de Domenjod.

Source : L’Info.re

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *