Souillac Gendarmerie : priorité à la lutte contre le terrorisme

Retour sur la réunion avec les élus.

Le lieutenant Grialou présente la COB.
Le lieutenant Grialou présente la COB.

La Gendarmerie donne la priorité à la lutte contre le terrorisme. C’est ce qui ressort d’une réunion tenue avec les élus, en présence de nombreux militaires, dans le cadre de la salle Saint-Martin de Souillac, en date du 8 février.

Après avoir présenté la Communauté de brigades de Gendarmerie Souillac-Martel-Vayrac, le lieutenant Claude Grialou, commandant la COB a dressé son bilan annuel.

Côté insécurité routière, 3 accidents de la circulation ont été enregistrés en 2015 contre 13 en 2014.

Néanmoins, plus de gendarmes seront sur les routes pour verbaliser les infractions graves, à l’origine d’accidents.

La délinquance générale est en légère baisse, les vols à la tire sont également en baisse mais on note une hausse des cambriolages chez les particuliers (+ 20 %).

Pour lutter contre la délinquance, la Gendarmerie travaille en étroite collaboration avec la Communauté de communes. Par ailleurs, elle s’apprête à accueillir deux nouvelles recrues.

Le chef d’escadron Christophe Massot, commandant du Groupement de Gendarmerie de Gourdon est intervenu.

« Pour pouvoir assurer pleinement notre engagement, il est nécessaire que les militaires connaissent l’univers dans lequel ils travaillent. La délinquance est permanente depuis des années. Un effort collectif de lutte contre le terrorisme est fait au niveau national. C’est clairement la nouvelle priorité.

Il faut mener une action préventive sur les cambriolages et réaliser des contrôles réguliers. Qui passe chez nous ? Que vient-il faire ici ? À quelle heure ?.. Il faut développer le renseignement territorial. La donne a changé. Ce contact population locale va permettre d’atteindre cet objectif. Des patrouilles vont être organisées sur les points de passage obligés mais aussi dans les villages. Ces échanges entre tous avec la population vont nous permettre de gagner en efficacité » a t-il déclaré.

Pour les stupéfiants et la radicalisation, la Gendarmerie travaille en coordination avec Brive et Sarlat.

Source : La Vie Quercynoise

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.