Son ex interpellée alcoolisée, il vient la chercher à la gendarmerie… ivre

La conductrice, chauffeur routier de profession, se trouvait en état de récidive légale et titulaire d’un permis probatoire.

Seuls les conducteurs contrôlés négatif sur certains lieux de l'agglomération toulonnaise où sera présent le directeur de cabinet du préfet, Emmanuel Dupuis, entre 2h30 et 6 heures du matin, se verront remettre ce bon. (VILA/V.S.D./SIPA)

Vendredi, en fin de journée, cette automobiliste, une Savoyarde de 36 ans, a été flashée à 159 km/h sur l’A39, à hauteur de Dommartin-lès-Cuiseaux (Saône-et-Loire). Interceptée, cette chauffeur routier de profession affichait un taux de 2,04 grammes d’alcool par litre de sang.

En état de récidive légale et titulaire d’un permis probatoire de six points, elle a été conduite dans les locaux de la gendarmerie du peloton motorisé de Courlaoux, où son véhicule a été immobilisé, rapporte le site de “L’Est Républicain“.

Elle a alors téléphoné à son ex-compagnon pour qu’il vienne la chercher.

Quand ce dernier est arrivé au poste de gendarmerie… il était ivre (1,38 g d’alcool par litre de sang). Les militaires lui ont alors demandé de revenir chercher son ex, durant le week-end, quant il serait à jeun.

De son côté, la trentenaire est convoquée le 17 novembre prochain devant le tribunal correctionnel de Chalon-sur-Saône pour répondre de sa conduite sous l’emprise de l’alcool et de son excès de vitesse, précise “L’Est Républicain“.

Source : Le Nouvel Observateur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *