Six mois ferme pour l’agresseur du gendarme

Un véhicule de gendarmerie devant le palais de justice de Limoges. - Photo Stéphane Lefèvre

L’homme âgé de 31 ans a un casier long comme le bras. « De petits larcins pas bien méchants », comme le souligne son avocate Sophie Charbonnier.

Jeudi, il s’est retrouvé une nouvelle fois devant la justice en comparution immédiate. Cette fois-ci pour dégradation de bien public, rébellion et violence aggravée…

À deux heures du matin mardi, le prévenu, totalement ivre, « alors que je ne bois jamais », se fait reconduire par un ami à Saint-Junien dans sa voiturette.

Les gendarmes qui effectuent un contrôle routier arrêtent la voiture. L’homme en sort et met un coup-de-poing à un gendarme. Incontrôlable, il se débat comme un diable malgré les quatre hommes qui tentent de le maîtriser. Il dégrade l’appui-tête et le toit de la voiture qui le conduit au poste.

Devant le tribunal correctionnel de Limoges, l’homme a fait profil bas et a assuré n’avoir aucun souvenir. « Sauf le taser, ça, ça m’a réveillé ».

Il a écopé d’un an de prison dont 6 mois avec sursis mise à l’épreuve pendant 2 ans. Il devra 943 € à la gendarmerie pour les dégâts causés dans la voiture et 800 € de dommages et intérêts au militaire blessé.

Source : Le Populaire.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *