SÉCURITÉ ROUTIÈRE : LES GENDARMES VEILLENT… MÊME SUR INTERNET !

L’image contient peut-être : voiture et plein air

L’image contient peut-être : personnes assises, moto et plein air

Les gendarmes du peloton d’autoroute de VALENCE (26) et plus particulièrement les pilotes du véhicule rapide d’intervention (mégane RS) ont réussi à détecter sur internet une course entre un motard âgé de 25 ans, caissier, et d’une femme âgée de 40 ans, agent immobilière, conductrice d’un véhicule de grosse cylindrée.

En effet, le 24/10/2017, dans une zone de travaux de l’autoroute A7, ces deux personnes font la course à près de 280 km/h sur une portion d’abord limitée à 110 km/h puis 90 km/h, dans la DRÔME en montant vers le col du grand bœuf. Quelques kilomètres plus loin, ils se rejoignent sur une aire de service pour se congratuler et se présenter l’un à l’autre. Le motard précisera ne pas craindre les gendarmes puisqu’il avait repéré quelques minutes auparavant la mégane RS dans l’autre sens de circulation et qu’il utilise une application communautaire.

Alors qu’ils n’ont pas été contrôlés en excès de vitesse, les investigations menées sur internet ont permis d’identifier ces deux chauffards, malgré tous les efforts du motard pour protéger son impunité tout en faisant la publicité de ses actes (floutage, compteur masqué…..). Ils ont été interpellés le 18/01/2018, pour le motard dans les Bouches-du-Rhône et pour la conductrice à son domicile de Valence…

Cette enquête a également démontré le comportement régulièrement dangereux et irresponsable du pilote de la motocyclette et ce, sur tous les types d’axes, routes nationale, départementale, autoroute et même en ville.

Placés tous les deux en garde à vue pour la mise en danger d’autrui et les infractions au code de la route révélées par l’enquête, ils devront répondre de leurs actes devant la justice en octobre prochain.

Mise en fourrière, demande de saisie en cours alors que l’un des véhicules est estimé à plus de 150 000€ bref….n’oublions pas qu’à force de jouer avec le feu, on finit toujours par se brûler !

Source : Page Facebook Gendarmerie de la Drôme

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.