Sécurité : La gendarmerie entre deux feux

« Xavier Czerwinski, directeur de cabinet du préfet de Saône-et-Loire et le colonel Philippe Watremez sont venus à Saint-Léger le 18 janvier nous annoncer, à Anne-Marie Ducreux (première adjointe), à Eric Serpaggi (deuxième adjoint, absent sur la photo) et à moi-même, la fermeture de la brigade de gendarmerie pour fin août début septembre. Le problème, c’est que cette décision ne leur appartient pas », martèle André Barret, maire de la commune.  Photo É. B.

André Barret dément l’information de la préfecture : le ministère n’a pas validé la fermeture de la brigade de gendarmerie de St-Léger.

Ce dossier est vraiment mal conduit ». André Barret n’entend pas rester l’arme au pied : le maire de Saint-Léger-sous-Beuvray demande des comptes à Xavier Czerwinski, directeur de cabinet du préfet de Saône-et-Loire et aux services de la préfecture concernant la fermeture annoncée de la brigade de gendarmerie implantée sur sa commune, et dément l’information selon laquelle cette dissolution aurait été actée il y a maintenant un mois par le ministère de l’Intérieur.

Le ministère étudie la situation

« J’ai écrit au ministère en date du 19 mars pour faire valoir un certain nombre d’arguments de nature à maintenir la gendarmerie de Saint-Léger. La réponse m’a été adressée le 8 avril et reçue à la mairie le 12. Sébastien Gros, directeur de cabinet du ministre, affirme, je cite : « Le ministre, qui a pris connaissance des arguments que vous avancez en faveur du maintien de cette unité, a demandé à ses services un point de la situation précis. Naturellement, vous serez tenu informé des conclusions de cette étude comme des perspectives envisagées ». J’en conclus une chose : le ministère n’a pas validé la proposition faite par la direction générale de la gendarmerie nationale et la préfecture, contrairement à ce qu’on veut bien nous faire croire », fulmine André Barret les courriers en guise de preuves à la main.

Lire la suite : Le Journal

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *