Sécurité des gendarmes : Collomb va nommer un coordonnateur national

Le ministre a présenté ses vœux à la gendarmerie. Et a annoncé la nomination d’un coordonnateur national pour la protection des gendarmes et leurs familles.

<p>Lors de ses voeux &#224; la gendarmerie, G&#233;rard Collomb est revenu sur l'agression de deux policiers &#224; Champigny-sur-Marne le soir du nouvel an.</p>

Gérard Collomb prend la question de la sécurité des gendarmes français très au sérieux. Et à ce titre, il a annoncé mercredi la nomination prochaine d’un « coordonnateur national de la protection ». Celui-ci sera chargé de « superviser l’ensemble des questions relatives à la sécurité des gendarmes et de leurs familles », a précisé le ministre de l’Intérieur lors de ses vœux à la gendarmerie. « Nous poursuivrons par ailleurs le plan de sécurisation des casernes initié l’année dernière, et qui sera pérennisé en 2018 », a ajouté Gérard Collomb.

Trois incendies de casernes de gendarmerie ont été commis en septembre et octobre, tous revendiqués sur les sites internet Indymedia proches des milieux anarcho-libertaires. Après ces incendies, le gouvernement avait décidé de renforcer la sécurité des 3 900 casernes de gendarmerie. « L’État sera pleinement à vos côtés d’abord pour restaurer le respect envers les forces de l’ordre, trop souvent victimes d’agressions quand ce n’est pas, comme vos deux collègues policiers de Champigny, de véritables lynchages », a promis aux gendarmes le ministre.

« Jamais je n’accepterai de telles exactions. Jamais je n’accepterai que des casernes, là où vivent les gendarmes mais là où vivent aussi leurs familles, soient attaquées, comme ce fut le cas en 2017 en Haute-Vienne et en Isère. » Le ministre s’est félicité de l’adoption d’un plan « quinquennal de montée en gamme des infrastructures et des équipements de la gendarmerie ». « S’agissant du parc immobilier, les financements seront ainsi portés à 100 millions d’euros par an, en hausse de 8,7 % par rapport à 2017 », a détaillé le ministre, ajoutant que l’enveloppe allouée au renouvellement des équipements sera de 143 millions d’euros par an (soit une hausse de 15 %).

Source : Le Point

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.