Sans permis, il force le contrôle de gendarmerie et termine sa course une herse dans les pneus

Mercredi 9 mars 2016, deux conducteurs ont été interpellés près de Toulouse. Le premier avait pris la fuite en voyant les gendarmes et le second roulait à 125 km/h en pleine ville.

controles-gendarmerie-1-630x0.jpg
Les motards de la gendarmerie ont intercepté un conducteur qui roulait à 125 km/h en pleine ville, mercredi 9 mars. (photo d’illustration : D.R)

Soirée agitée, mercredi 9 mars 2016, sur le front de la sécurité routière, pour les gendarmes de Haute-Garonne.

Peu avant 17 heures, d’abord, un jeune homme de 33 ans a été interpellé pour refus d’obtempérer et conduite sans permis et sous l’usage de produits stupéfiants. Tandis qu’il circulait sur l’A68, dans le sens Albi-Toulouse, l’homme a refusé de s’arrêter alors qu’un contrôle de gendarmerie était en cours au péage de L’Union.

Herse et pneu crevé

Malgré les injonctions des militaires, le conducteur, une fois au niveau de la barrière de péage, a appuyé sur l’accélérateur et pris la fuite en direction de Toulouse. Un gendarme du peloton motorisé a alors tenté d’intercepter le véhicule en utilisant une herse, qu’il a jetée dans les roues de la voiture.

Avec un pneu sérieusement endommagé, l’automobiliste a tout de même poursuivi sa route jusqu’aux environs de la clinique de L’Union, avant d’être finalement interpellé par les gendarmes. Le conducteur et ses deux passagers ont été interpellés. Les militaires ont également perquisitionné la voiture mais n’ont rien trouvé à bord.

Seul le conducteur a été placé en garde à vue pour « refus d’obtempérer, conduite sans permis de conduire et sous l’emprise de produits stupéfiants ».

125 km/h en pleine ville

Plus tard dans la soirée, c’est un quadragénaire qui a été interpellé par les gendarmes, cette fois-ci dans l’agglomération de Castelginest. L’homme a été interpellé alors qu’il roulait à 125 km/h en ville, au lieu des 50 km/h réglementaires.

Intercepté par les motards de la gendarmerie, il a écopé d’une suspension de permis de conduire de cinq mois.

Source : Actu Côté Toulouse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.