Saint-Quentin-Fallavier : Les enquêteurs savent comment Nordhal Lelandais s’est procuré deux téléphones en prison

Deux téléphones portables ont été découverts dans la cellule de Nordhal Lelandais, par les surveillants du centre pénitentiaire de Saint-Quentin-Fallavier, au mois de décembre.

L’enquête, ouverte et confiée aux gendarmes de la section de recherche de Grenoble, a porté ses fruits. Selon les informations du Dauphiné, une femme vient d’avouer qu’elle a fourni deux téléphones et d’autres objets à Nordhal Lelandais. Âgée de 50 ans, elle est devenue la compagne de Nordhal Lelandais alors qu’il était déjà incarcéré. Elle était donc autorisée à venir le voir en prison depuis 2020.

Nordhal Lelandais a rompu avec elle après Noël, elle a souhaité témoigner dans le quotidien régional, « En septembre 2021, je lui ai amené deux smartphones qu’il exigeait, entièrement en plastique, dont il m’avait donné la marque et le modèle (elle les cite, NDLR), parce qu’ils ne sonnaient pas au portique de sécurité. Je lui ai apporté également deux chargeurs, trois cartes SIM, deux grammes de cocaïne et du rhum au cours de mes visites en les cachant sur moi ».

Incarcéré depuis septembre 2017, Nordahl Lelandais a déjà été condamné à vingt ans de prison pour le meurtre du caporal Noyer. Soupçonné également du meurtre de Maëlys, survenu en 2017 à Pont-de-Beauvoisin en Isère, il sera jugé devant la cour d’assise de Grenoble du 31 janvier au 18 février 2022.

Source : Actu Pénitentiaire

Répondre à Alf Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.