Saint-Malo. Les renforts estivaux de la gendarmerie restent stables malgré les coupes budgétaires

Le général Jean-Robert Bauquis est venu faire le point au poste de gendarmerie de Saint-Lunaire

Le général Jean-Robert Bauquis est venu faire le point au poste de gendarmerie de Saint-Lunaire

Le général Jean-Robert Bauquis a effectué une revue des troupes du département aujourd’hui. L’occasion de faire le point sur les effectifs prévus en renfort sur la côte.

Ils sont arrivés, prêts à patrouiller à pied, à cheval, en VTT ou en voiture. Cet été, 23 gendarmes sont en renfort sur la côte. « Malgré la conjoncture et les budgets serrés, nous n’avons pas diminué les effectifs », déclare le général Bauquis, de la gendarmerie Bretagne, en visite au poste de gendarmerie de Saint-Lunaire. Chaque année, au mois de juillet, une tournée des renforts est effectuée. L’occasion de faire le point sur les priorités en termes de sécurité.

331 vols dans les voitures

Les vols à la roulotte sont en hausse. Depuis le début de l’année, 331 vols à la roulotte ont été enregistrés. Les gendarmes mettent en garde les personnes qui laissent des objets dans leur véhicule, tels que GPS, portefeuilles et sacs à main particulièrement prisés des roulottiers. Ils suggèrent aussi d’éviter les parkings sauvages où la surveillance n’est pas garantie. « On ne peut pas tout contrôler, il faut aussi que les gens y mettent du leur », précise le colonel Bouillié, à la tête du groupement de gendarmerie d’Ille-et-Vilaine.

1 500 réservistes

Pour toute la région de Bretagne, ce ne sont pas moins de 1 500 réservistes sur lesquels les gendarmes peuvent compter. « Le dispositif prévoit de mettre en place des gens expérimentés avec des étudiants qui veulent servir, explique le général Bauquis. Cela permet d’avoir d’un côté l’expertise et de l’autre, l’énergie et la fougue des jeunes. »

23 gendarmes

Le détail des renforts s’effectue ainsi : un poste provisoire à Saint-Lunaire comptant trois gendarmes et quatre réservistes ; un poste à cheval avec trois gendarmes et trois réservistes ; un détachement de surveillance et d’intervention sur Cancale avec huit gendarmes mobiles de l’escadron d’Aunay-sur-Odon, et un renfort de deux gendarmes réservistes à la brigade de Dol-de-Bretagne. Au total, vingt-trois gendarmes viennent grossir les rangs des différents services.

Yannick Sanchez

Source : Ouest-France

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *