Saint-Malo. Les policiers rassemblés autour de leur collègue blessée

Un rassemblement en soutien au mouvement national de colère des policiers et par solidarité envers la policière malouine blessée dans l’Essonne.

Un rassemblement en soutien au mouvement national de colère des policiers et par solidarité envers la policière malouine blessée dans l’Essonne. | Isabelle Lê

Une soixantaine de personnes se sont rassemblées devant le commissariat de Saint-Malo, ce mercredi 26 octobre 2016, à 21h. Des fonctionnaires de police mais également des citoyens. Jenny, la policière de Saint-Malo blessée lors d’une attaque au cocktail-molotov dans l’Essonne était présente.

Ce mercredi 26 octobre, vers 21h, des fonctionnaires de police se sont spontanément rassemblés devant le commissariat. Une façon de relayer le mouvement national de colère des policiers et de soutenir leur collègue blessée dans l’Essonne.

La grogne a, en effet, démarré il y a une dizaine de jours après l’attaque au cocktail-molotov à Viry-Chatillon. Deux policiers avaient été blessés, Vincent, un adjoint de sécurité de 28 ans, et Jenny, brigadière de 39 ans, originaire de Saint-Malo.

“Je suis soucieuse pour mon collègue”

Jenny était présente, ce soir, accompagnée de son mari. « J’essaie de me reconstruire physiquement. Je retourne à l’hôpital demain pour un contrôle. » Elle souffre de brûlures aux mains et au visage. Elle a encore une oreille et une main bandées. « Je suis très soucieuse pour mon collègue, encore hospitalisé. »

Pour l’instant, elle ne repense pas trop à l’attaque, « mais un jour, j’y serais bien obligée. » En avril prochain, cette mère de famille de 3 enfants aura, derrière elle, 20 ans de service dans la police.

Plus de moyens

Les policiers continuent à réclamer des moyens et du personnel supplémentaires, une réforme de la légitime défense et au niveau local, des horaires mieux adaptés aux brigades de jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *