Saint-Malo. La police municipale portera des caméras

Les agents porteront cette mini-caméra, sur leur gilet pare-balles, à partir du 14 juillet.

Les agents porteront cette mini-caméra, sur leur gilet pare-balles, à partir du 14 juillet. | Nadine Paris

À partir du 14 juillet, la police municipale de Saint-Malo est autorisée à porter des mini-caméras, pour filmer leurs interventions. Une première dans le Département. Un dispositif qui complète le système de vidéo surveillance déjà en place.

Les dix caméras-piétons sont arrivés il y a quinze jours, mais elles ne seront utilisées qu’à partir du 14 juillet, à Saint-Malo. A titre expérimental, jusqu’en juin 2018. Les agents municipaux porteront ces caméras individuelles, à 600 € pièce, sur leur gilet pare-balles, au niveau de l’épaule, pour filmer leurs interventions.

Le policier devra prévenir que la caméra est en marche.
Le policier devra prévenir que la caméra est en marche. | Nadine Paris

27 caméras en ville

Ce sont les premières du département. A Rennes, elles arriveront en septembre. Ces mini-caméras seront utilisées pour « protéger les policiers contre les outrages, avoir des preuves en cas de litige entre des agents et des particuliers », explique Jean-Pierre Colin-Lalu, chef de la police municipale.

Dix nouvelles caméras de vidéo surveillance seront également installées d’ici la fin de l’année, à des endroits stratégiques, de Paramé, Château-Malo et Intra-muros. Elles complèteront les 27 caméras déjà présentes Intra-muros, sur le toit du château, esplanade Saint-Vincent, à Saint-Servan, la Grande Passrelle et La Découverte.

Les images des 27 caméras de vidéo surveillance arrivent en direct au Centre de supervision urbain (CSU).
Les images des 27 caméras de vidéo surveillance arrivent en direct au Centre de supervision urbain (CSU). | Nadine Paris
Source : Ouest-France

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.