Saint-Cyprien : l’homme ivre qui avait défoncé le portail de la gendarmerie condamné à 1 an ferme

L’homme qui avait défoncé le portail de la gendarmerie de Saint-Cyprien le 5 janvier, avec son fourgon, a été condamné à Perpignan à deux ans de prison dont un an ferme.

La gendarmerie de Saint-Cyprien dans les Pyrénées-Orientales © France 3 pays catalan© France 3 pays catalan La gendarmerie de Saint-Cyprien dans les Pyrénées-Orientales

Nous le relations la semaine dernière, un homme a délibérément foncé avec son fourgon dans le portail de la gendarmerie de Saint-Cyprien. Jugé cet après-midi en comparution immédiate par le tribunal correctionnel de Perpignan, il a été condamné à deux ans de prison dont un ferme. Il dormira dès ce soir en prison et sa camionnette a été saisie.

Il voulait libérer son fils

Le père voulait libérer son fils de force. Ce dernier avait été arrêté pour conduite en état d’ébriété et retenu en garde à vue.

Pour parvenir à ces fins, l’homme issu de la communauté des gens du voyage au volant de son fourgon a défoncé volontairement le portail d’entrée de la caserne. Il a stoppé sa course en heurtant le bâtiment. Il était une heure du matin, le 5 janvier.

Arrêté par les gendarmes, il a effectivement rejoint son fils, mais en cellule puisqu’il a été placé en garde à vue pour menaces de mort et destruction volontaire de bien public, après quelques heures passées en dégrisement. Il est âgé de 40 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.