Revivez l’audition d’Alexandre Benalla devant la commission d’enquête du Sénat

direct-video-alexandre-benalla-j-ai-vecu-ma-retrogradation-comme-une-humiliationAlexandre Benalla lors de son audition devant la commission d’enquête du Sénat. | CAPTURE ECRAN FRANCEINFO

Alexandre Benalla, l’ancien chargé de mission de l’Elysée soupçonné d’être à l’origine de violences commises le 1er mai à l’encontre de manifestants, a été entendu ce mercredi matin par les sénateurs. Si la commission d’enquête n’a pas le droit de l’interroger sur les faits pour lesquels la justice a ouvert une enquête, ils ont néanmoins tenté de déterminer le rôle exact de ce collaborateur omniprésent du président de la République.

 

Suivez le direct de l’événement

mercredi 19 septembre
11h23
Merci à tous de nous avoir suivis. La commission d’enquête sénatoriale va maintenant entendre Vincent Crase. Nous clôturons ce direct consacré à l’audition d’Alexandre Benalla.
11h20

Après cette dernière question, le président de la commission Philippe Bas clôture l’audition d’Alexandre Benalla.

11h19

Interrogé sur des contrôles d’identité qu’il aurait pu réaliser, Alexandre Benalla répond qu’il a simplement indiqué aux officiers du GSPR que des personnes harcelaient le président. Philippe Bas précise que cette réponse générale suffira car Alexandre Benalla ne pourra pas s’exprimer sur des faits potentiellement délictueux.

11h10
Après plus de deux heures d’audition, certains sénateurs relèvent quelques incohérences dans les déclarations d’Alexandre Benalla.
Capture d’écran 2018-09-19 à 17.29.15

L’ancien chargé de mission du cabinet de l’Elysée a été à nouveau questionné sur sa rémunération lors de sa fonction. “Les 6 000 euros nets c’est ma rémunération totale”, a réaffirmé Alexandre Benalla.
11h04
Pour la seconde fois lors de l’audition, Alexandre Benalla évoque des “fake news” le concernant. Sa présence lors d’une manifestation en hommage à Mireille Knoll serait fausse, a-t-il avancé.
Capture d’écran 2018-09-19 à 17.30.21

11h00
“Si vous n’étiez pas le garde du corps du président, où était le garde du corps ?”, redemande Philippe Bas, revenant sur le rôle d’“épaule” qu’aurait pu avoir Alexandre Benalla. “Si j’étais à gauche, il était à droite ou l’inverse”, répond l’auditionné.
10h56

Alexandre Benalla, bien préparé, consulte ses fiches régulièrement pour répondre aux questions que les sénateurs lui posent. 

Public Sénat
10h53
“Ce que vous appelez avantages ne sont que des usages”, justifie Alexandre Benalla, interrogé sur le véhicule et le logement dont il a bénéficié lorsqu’il était en poste.
10h50
Pour justifier cette montée en grade, Alexandre Benalla pointe un sénateur présent dans la salle, qui lui aussi a obtenu des grades militaires.
Capture d’écran 2018-09-19 à 17.32.25
10h48
La rapide montée en grade d’Alexandre Benalla pose question aux sénateurs et donne lieu à des échanges un peu plus tendus entre le président de la commission et l’auditionné.
Capture d’écran 2018-09-19 à 17.34.17
Lire la la suite : Ouest-France

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *